Quelles sont les nouvelles adresses luxe à la montagne ?

Mis à jour le 1 février 2018 par ELLE Belgique
Quelles sont les nouvelles adresses luxe à la montagne ?

couvski

 

Plus que la neige, ce sont les étoiles qui s’accumulent à la montagne. D’ouvertures en upgrading, voici les nouveaux hôtels au top. Enfilez une doudoune et faites griller la carte…

  • Courchevel - L’hôtel des trois Vallées

Le vintage alpin

Dans l’avalanche d’étoiles à Courchevel, le Trois Vallées la joue plutôt low profile. L’adresse remonte aux fifties (c’est un des plus vieux établissements de la station) et vient d’être entièrement reliftée en rendant hommage à l’époque de sa naissance : affiches anciennes et mobilier vintage signé Charlotte Perriand, Arne Jacobsen et Jean Prouvé, entre autres. Cette fois, ce n’est pas le peignoir qu’on a envie d’embarquer, mais les meubles, répartis dans les trente et une chambres de l’hôtel.

On aime: Le côté auberge de luxe, plutôt rare dans ce coin-là des Alpes. Et puis le goûter, un vrai, et l’épicerie qui permet de snacker toute la journée. Enfin, le prix, même s’il est élevé, rend le plaisir accessible.

L’hôtel des Trois Vallées, Courchevel 1850 à partir de 500 € la chambre double. www.hoteldestroisvallees.com

1/

couvski

  • Chamonix - Heliopic

L’archi-montagnard

Installé au pied du téléphérique de l’aiguille du Midi, l’Heliopic est le nouveau spot design de Chamonix : 102 chambres, une piscine et un spa Nuxe ouvrant sur le mont Blanc plutôt réussis, associant la pierre et le bois. L’hôtel joue une carte très archi (jusque dans les chambres familiales où les enfants dorment au côté de leurs parents... mais pas trop, dans des lits superposés sous une alcôve), et très sportive. L’accueil propose un point de rendez-vous avec les guides de haute montagne et une information continue sur les conditions de ski. C’est le camp de base idéal pour s’initier à la grimpe.

On aime: L’esprit sportif et très pratique (détail sympa : les ouvrages des grands alpinistes sont posés sur les étagères des chambres). Pour un court séjour, c’est précieux : entre un soin et une descente bien encadrée, on passe à l’Épicerie, la supérette où l’on trouve un petit truc à grignoter à emmener dans son sac à dos avant d’attaquer le sommet.

Heliopic, 50 place de l’Aiguille du Midi, Chamonix à partir de 130 € la nuit en chambre double. www.heliopic.com

2/

couvski

 

  • Méribel - Le savoy

Family chic 

Accroché à la montagne au centre de la station, au pied des pistes, le Savoy est une vraie adresse familiale. Déco colorée et décalée (une ancienne Harley vous accueille dès l’entrée) jusque dans les chambres où des plaids en mohair, aux tons vifs, tranchent avec le bardage en bois. Dans le restaurant, les suspensions façon boules de Noël mettent en valeur la charpente d’une ancienne ferme autrichienne (acheminée en convoi exceptionnel !) qui donne tout son charme à la pièce. L’assiette est au top (mention pour le tartare à l’asiatique). Un joli point de chute aussi  pour déjeuner quand il neige et qu’on cherche un abri. On vous file des chaussons le temps du repas et on garde vos skis.

On aime: L’ambiance ultra cocon de ce nid décontracté dirigé par le très jeune (26 ans !) et très efficace Martin.

Le Savoy, place du Centre, Méribel à partir de 230 € la nuit en chambre double.

www.hotel-savoy-meribel.com

3/

3

  • Les Arcs - L’Aiguille Grive

L’écolo-chic 

Posé directement sur les pistes des Arcs 1800, ce nouveau concept d’hôtel rend hommage à la grande architecte de la station, Charlotte Perriand. C’est très vitré, ouvert sur le mont Blanc qu’on prend dans la face d’où qu’on soit. Le principe : sept chalets, dont six sont dédiés aux chambres et peuvent être privatisés avec une cuisine et un service hôtelier « à domicile », et un chalet-bar et restaurant qu’on rejoint par un passage souterrain. Fait de bois et de verre, il joue la carte verte jusqu’au bout, décrochant le label « bâtiment à basse consommation » rare à une telle altitude.

On aime: Bioclimatique, sportif et raffiné, l’Aiguille Grive est avant tout très bien situé quand on veut s’échapper. L’hôtel n’est accessible qu’à ski, ou en véhicule à chenillettes quand on a loupé le dernier télésiège.

L’Aiguille Grive, Charmettoger, Arcs 1800. À partir de 230 € la nuit en chambre double.

www.hotelaiguillegrive.com

4/

couvski

  • Val Thorens - le Val Thorens

Le Val-ternatif 

Dans la lignée des hôtels-refuges de montagne chic, le Val Thorens cale facilement ses quatre étoiles. Les 83 chambres baignent dans le soleil et dans un esprit design et esthétique qui ne dément toutefois pas le cadre naturel. Il y a les petits détails urbains mais aussi le feu qui crépite, des lampes contemporaines et de vieux skis, et ça marche ! On n’est pas dans l’atmosphère chalet, c’est classique et arty avec un vrai respect du site. On retrouve cette ambivalence à table, où un restaurant bistrot-gastro crée un choix à côté de la cuisine montagnarde locale.

On aime: Tout. Et en particulier la piscine intérieure, minérale, et son spa (quatre cabines de soins Thémaé), chaleureux, en rupture avec les espaces plutôt épurés qu’on trouve habituellement.

Le Val Thorens, place de l’Èglise, Val Thorens à À partir de 100 € la nuit en chambre double.

5/

4

  • Mont Genèvre  - Le Rock Noir

La surprise du chef

Complètement rénové, le Rock Noir offre à Serre-Chevalier son premier boutique-hôtel : 32 chambres, un format presque familial, et une déco qui décoiffe. On est plus dans le glam que dans l’esprit rustique de montagne, vieilles poutres et bois de cerf, et ce changement passe aussi par la table où, talaaam, on découvre des sushis, les premiers de la station (et puis aussi des grillades de viande des quatre coins du monde au 1484, le restaurant traditionnel de l’hôtel).

On aime: La surprise. Au pied des pistes, face à la montagne, tomber sur un établissement qui vous emmène ailleurs, c’est assez rare.

Rock Noir, rue de Juin, Serre-Chevalier. À partir de 279 € la nuit en chambre double.

www.rocknoir.fr

6/

couvski

 

  • Val-d’Isère - 5 Frères 

La maison de famille 

Envie de redescendre un peu sur terre sans perdre une once de confort ? Allez, on vous emmène aux 5 Frères. Cette adresse familiale de Val-d’Isère est le berceau des cinq rejetons d’Yvonne et Roger Mattis. Aujourd’hui, l’un est hôtelier, l’autre fermier, le troisième entraîneur de ski… Tous perpétuent la vie du vieux village de Val-d’Isère. Plutôt une maison de famille qu’un hôtel, qui propose 17 chambres racontant si joliment l’histoire de la station. Comme ce n’est pas trop grand, on peut privatiser : une chambre, deux chambres, un étage. Voire la maison, si la famille est nombreuse.

On aime: L’accueil réservé aux enfants pour qui on prépare du gâteau, des crêpes ou des coquillettes et du jambon purée. C’est simple, on est bien, on se sent chez soi : à table, on sert des plats traditionnels mais délicieux (blanquette, hachis parmentier, poulet rôti…), avec un forfait pour la table suivant qu’on est cinq, six, sept… Intelligent.

Les 5 Frères, rue Nicolas Bazile, Val-d’Isère. À partir de 150 € la nuit en chambre double.
www.les5freres.com

7/
2

  • Chamonix  - Le Mont-Blanc

L’urban glam

Hôtel mythique de Chamonix, le Mont-Blanc a solidement ravalé sa façade. Plantée au cœur de la Mecque de la haute montagne, entre Chanel et toutes les enseignes d’équipement de ski les plus techniques, l’adresse est un bon spot pour mater la poudre le jour et plonger dans un cocon de volupté très glam chic le soir. Aux commandes de cette rénovation, l’architecte d’intérieur Sybille de Margerie (également attelée au relooking du Cheval Blanc à Courchevel) a privilégié des ambiances contemporaines pour habiller ce bâtiment d’époque. Chamonix a retrouvé son palace.

On aime: La mixité des atmosphères, typique de cette ville qui offre de loin les décors de montagne les plus époustouflants et, grâce à son statut, un hôtel chargé d’histoire.

Le Mont-Blanc, 67 allée du Majestic, Chamonix. À partir de 235 € la chambre double. 
www.hotelmontblancchamonix.com

8/

1

 

  • Courchevel - L’apogée

Le néo-palace 

Ouvert le 11/12/13 pour la jouer top jusqu’au bout, l’Apogée porte bien son nom : situé au Jardin alpin, à côté des Airelles et du Cheval Blanc, ouvert par deux kings, le groupe Oetker (Bristol, Eden Roc) et Xavier Niel (fondateur de Free), l’hôtel s’est offert un autre duo haut de gamme pour l’habiller. C’est la très inspirée India Madhavi et son acolyte Joseph Dirand qui ont conçu son esprit « château de famille». Dire qu’après, on est motivé pour skier, c’est moins vrai. Plutôt envie de passer d’une ambiance à l’autre, de la piscine au bar, et de la bibliothèque à la salle de bains. Une folie qui a du sens.

On aime: Le spa Sisley et le raffinement de ce lieu auquel Madhavi a réellement pu imprimer sa marque.

L’Apogée, Jardin alpin, Courchevel. À partir de 900 € la nuit en chambre double et demi-pension. www.lapogeecourchevel.com

9/

couvski

 

  • Saint-Moritz  - Nira Alpina 

La retraite dorée 

À cinq kilomètres de Saint-Moritz, sur les hauteurs du village Silvaplana, le Nira Alpina, c’est une plongée dans l’austérité et le dépouillement. On n’est pas au couvent, mais dans un bouquin d’architecture… Religieusement, on apprécie la conception de ce lieu qui vient d’ouvrir et n’a pas volé sa place dans le catalogue des Design Hotels. Épurées et reposantes, ses 70 chambres offrent des vues à couper le souffle sur la montagne. Une belle invitation à se la couler douce. Mais si on ne s’ennuie pas dans cet hôtel qui la joue plutôt joyeux et sportif, on en profite pour méditer grâce à la petite expé « hors pistes » : un trip dans le petit village engadin de Sils Maria pour visiter la maison de Nietzsche, et la montée en funiculaire vers Muottas Muragl,  pour marcher dans les pas du philosophe. Au retour, combinez avec un petit passage au spa et la boucle contemplative est bouclée.

On aime: Le principe locavore, poussé à fond, jusqu’à la boulangerie intégrée dans l’hôtel.

Le bois, omniprésent et réconfortant. L’accès skis aux pieds sur Corvatsch. Et puis, et puis…

Nira Alpina, Via dal Corvatsch, Silvaplana. À partir de 100 € la nuit en chambre double. www.niraalpina.com

10/

couvski


Le Koh-i-Nor,
c’est le nom d’un diamant de 105 carats, et celui du nouveau paquebot cinq étoiles qui vient d’ouvrir sur les hauteurs de Val Thorens. Tout aussi énorme, le spa Valmont vaut le détour : 800 mètres carrés de volupté.

www.hotel-kohinor.com

11/
couvski

Posé au cœur de la vallée d’Andermatt, dans les Alpes suisses, le Chedi déploie un confort absolu. Une piscine de 35 m de long au plafond vitré et un spa de 2 500 m2 en font probablement un des plus beaux hôtels de montagne. On y ajoute le choix entre cinq restaurants de cuisine du monde et des chambres à vous donner envie de rester…

www.the-chedi-andermatt.com

12/
couvski

Verbier, la station des Belges en Suisse, s’offre un nouveau joyau. Presque un village, même, avec un hôtel cinq étoiles et des résidences du même standing. Le W a ouvert ses portes en décembre.

www.wverbier.com

13/

couvski

 

L’Altapura, le cinq étoiles du groupe Sibuet à Val Thorens, inaugure cette saison un nouveau ski bar : 20 paires de ski, 200 bâtons en vieux bois et six anciens télésièges créent un cadre qui donne envie de descendre son « Bad Altitude ». Inspiré de la recette du « Long Island » et adapté à la montagne, c’est un mix de tequila, rhum, amaretto, cointreau, jus d’orange, ananas et cranberries. On vous raccompagne en chenillette ?

Manuella Damiens