WomanFace: la plateforme qui accompagne les malades du cancer

Mis à jour le 3 octobre 2019 par Marie Guérin
WomanFace: la plateforme qui accompagne les malades du cancerOrlanne Guiot, fondatrice de WomanFace

Après un mois passé dans notre accélérateur d’entreprise, le projet WomanFace s'est imposé pour son innovation et son engagement. Le but ? Accompagner les femmes atteintes d'un cancer. On vous explique.

Il est difficile de décrire l’énergie et la joie qui se dégagent de la jeune Orlanne Guiot. Et pourtant, cette jolie rousse de 22 ans au regard rieur a dû affronter une des plus difficiles épreuves qui soient, le cancer du sein de sa maman, diagnostiqué il y a un an. Qui aurait pu imaginer que cette expérience donnerait un sens à sa vie professionnelle ? « Il y a environ dix mois, j’étais en grande conversation avec ma maman sur mes ambitions entrepreneuriales. Je cherchais une idée. C’est alors qu’elle me parle de ces “welcome boxes” que les jeunes mamans reçoivent à la naissance de leur bébé. Elle me dit que ce serait intéressant de développer ce concept pour les femmes atteintes du cancer. J’ai trouvé ça génial ! » Lorsqu’elles apprennent qu’elles sont diagnostiquées, les patientes ne reçoivent pas beaucoup d’informations au-delà du suivi purement médical : comment prendre soin de sa peau ? Comment faire du sport ? Comment se nourrir ? Quelles démarches administratives entreprendre ? C’est avec ces questions que l’étudiante en gestion à l’UCLouvain a décidé de se lancer. « J’ai suivi le Google Atelier Digital pendant mes examens. Il m’a permis de sortir de ma zone de confort, de rencontrer des gens et de vraiment me concentrer sur mon projet. Il m’a donné de la visibilité aussi, mon compte Instagram @Woman.Face a gagné des followers. Cette expérience m’a mise sur les rails ! »

WomanFace: en deux volets

Le concept de Woman Face se construit sur deux éléments : une plateforme de conseils et des boîtes à distribuer dans les hôpitaux. « Le site internet condense toutes les informations nécessaires pour les malades et leur famille, avec du conseil, des tutos, des produits. Je vais développer cinq thèmes : l’esthétique (cosmétiques, lingerie, foulard, perruques…), le sportif (coachs spécialisés), le nutritif (recettes, compléments...), le psychologique (témoignages, conseils de psys, groupes de parole) et l’administratif (formulaires, simplification, chatbox…). Les boîtes suivent le même principe à travers des brochures thématiques, des échantillons et des petits cadeaux. » C’est un projet ambitieux et d’utilité publique: la plateforme est déjà disponible. « Je dois encore créer ma société, faire des partenariats, m’associer à un développeur, le tout étant de trouver des personnes qui veulent s’investir. J’espère également être suivie par le milieu médical. Tout le monde est unanime sur la beauté du projet, maintenant il faut que je m’entoure de personnes qui veulent vraiment le concrétiser. » On ne doute pas qu’Orlanne arrive à ses fins avec toute la pugnacité qui semble l’habiter.