Qui sont les divas d’Instagram sur chaque continent ?

Mis à jour le 19 avril 2019 par Barbara De Munnynck et Virginie Dupont
Qui sont les divas d’Instagram sur chaque continent ?Jeanne Damas

Oubliez Meghan Markle et Kate Middleton. Les vraies reines de la mode règnent sur Instagram. ELLE a scanné la carte du monde pour identifier les 7 divas d’Instagram les plus en vue du moment.

It is the best of places, it is the worst of places. (C’est le meilleur mais aussi le pire des endroits, NDLT). Voilà une citation de Charles Dickens qui définit parfaitement Instagram. Au top de sa forme, Insta est the place to be pour les fashionistas. Looks de défilés, inspiration streetstyle, regard indiscret dans le dressing des célébrités qui ont le goût du beau... Si vous aimez les jolies photos, les physiques photogéniques et les beaux vêtements, l’addiction à Instagram est presque inévitable. Le revers de la médaille, c’est que vous pouvez souffrir d’une sorte de gueule de bois après deux heures de scroll d’un Instafeed médiocre à un autre. Un savant mélange de désintérêt - qui sont ces gens qui font du yoga en pantalon à imprimé pastèque ? -, d’ennui - si on arrêtait avec les photos de vacances sur fond de Portofino ? - et de répulsion devant cet amas de selfies en close-up à la gloire d’un produit #sponsored.

UNE CARTE DU MONDE STYLÉE

Rassurez-vous : nous ne sommes pas du genre à jeter le bébé avec l’eau du bain et ne plaidons pas en faveur d'un boycott d’Instagram. Loin de là. Mais nous trions sur le volet les comptes que nous suivons. Aujourd’hui, Instagram s’impose comme le temple de la mode. Mais ces barbares (comprenez : influenceurs non inspirés) campent devant ses portes. Il faut séparer le bon grain de l’ivraie sans faire de concessions. De cette manière, Instagram offre une carte du monde stylée de l’expression personnelle par le biais de la mode. L’endroit qui vous fait écarquiller les yeux, nourrit votre fashion addiction et titille votre sens de la mode.

Quels sont alors les comptes aux quatre coins du monde qui boostent votre conscience de la mode ? Quelles influenceuses sur la scène internationale tiennent leur promesse en termes d’inspiration ? En parfaites journalistes d'investigation, nous avons mené l’enquête.

NOS CRITÈRES POUR ÉLIRE LES DIVAS D’INSTA

  • Compter suffisamment d'abonnés, cela va de soi. Les followers ne sont pas tout, mais une diva digne de ce nom doit en avoir au moins un million.
  • Prendre Instagram au sérieux. Rien n’empêche l’intéressée d’être chanteuse ou actrice, à condition de considérer son activité en ligne comme un vrai job (et un atout).
  • Mettre l’accent sur la mode. Nous avons délaissé les stars traditionnelles pour suivre de "vraies femmes".
  • Ne pas avoir peur d’afficher ses origines. La conscience de la mode est universelle, certes, mais certains accents personnels et locaux contribuent à rendre un style unique. Et une diva qui se respecte ne fait jamais dans l’uniformité.

AFRIQUE

@nomzamo_m - 2,2 millions d’abonnés

La video mode du jour :
COMMENT EMPÊCHER SES CUISSARDES DE GLISSER

Qui ? L’actrice et militante en faveur des droits de l’homme Nomzamo Mbatha (28 ans) pourrait bien être l’Africaine la plus influente d’Instagram. En plus d’être l'égérie de Neutrogena et de L’Oréal, elle a été nommée ambassadrice de bonne volonté des Nations unies.

Pourquoi ? Trois bonnes raisons de suivre @nomzamo_m : sa cascade de boucles, ses tenues colorées et son faible pour les films d’horreur. Last but not least : cette beauté défend les réfugiés (regardez son TEDx Talk sur YouTube) et les personnes atteintes de troubles psychiques.

Bon à savoir : Le continent africain accuse du retard en matière de réseaux sociaux. À peine 9% des Africains les utilisent contre 42% de la population mondiale et 70% des Américains. En janvier 2019, Instagram ne comptait que 4 millions d'abonnés sud-africains contre 120 millions d’Américains.

Facteur de puissance : Nomzamo Mbatha touche la moitié de ses compatriotes actifs sur Instagram.  Seules des valeurs sûres comme Rihanna (@___badgalriri____) ou Ellen Degeneres (@theellenshow) font aussi bien aux États-Unis. Nous prédisons à cette pionnière d’Instagram un très bel avenir que nous suivrons avec plaisir.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Alexa, play ‘Pretty Little Fears’ and skip to J. Cole’s part 💋

Une publication partagée par Nomzamo Mbatha 🇿🇦 (@nomzamo_m) le

JAPON

@i_am_kiko - 5,2 millions d’abonnés

Qui ? La top modèle Kiko Mizuhara (28 ans) défile sur les catwalks depuis l’âge de 12 ans, a entamé sa carrière d’actrice à 20 ans et crée des tenues pour les groupes de K-pop depuis plus de 5 ans. Sacrée Asian Fashion Icon of the Year en 2014, elle est aujourd’hui l’un des visages de Dior.

Pourquoi ? Svelte et gracile, Kiko Mizuhara est toujours très souriante sur @i_am_kiko. On ne s’ennuie jamais avec elle, qu’elle dévoile sa lingerie, célèbre le mauvais goût des nineties ou affiche ce style super mignon à la japonaise.

Facteur de puissance : Kiko serait la raison des voyages fréquents d’Harry Styles à Tokyo. Celle qui prétend ne jamais avoir rencontré le chanteur apparaît pourtant à ses côtés sur une photo lors sa fête d'anniversaire. Oups.

Concurrence ? La Comedy Girl @watanabenaomi703 (8,7 millions d'abonnés) fait dans le plus exposant 3 - plus de couleurs, plus de kilos, plus d’extensions de cheveux - tout en apportant de la diversité sur Instagram.

EUROPE

@jeannedamas - 1,1 million d'abonnés

Qui ? Née à Paris, Jeanne (27 ans) a grandi dans un bistrot fréquenté par des pointures comme Jean-Paul Gaultier. Atout supplémentaire : elle ressemble à Jane Birkin jeune. La formule est connue : visage d’ange + réseau impressionnant = succès sur Instagram.

Pourquoi ? @jeannedamas, c’est mille et une variations sur le thème de la brunette aux lèvres rouge vif. Sur son compte, elle présente une garde-robe axée sur le chic sans effort, mais aussi de l’art européen et des intérieurs vintages. Le summum du bon goût avec la French touch en plus. On vous a dit que ça lui arrivait de poser avec une cigarette ? #jemenfous.

Pourquoi pas ? Jeanne Damas apparaît détendue et ravissante 24 h/24 et 7 j/7, dans des endroits où du coup vous mourrez d’envie d’aller. Mieux vaut donc être bien armée pour suivre son compte.

Femme de pouvoir ? Pas de doute, Jeanne sait comment faire fonctionner la caisse. Sa boutique en ligne Rouje.com commercialise en exclusivité sa ligne de vêtements et de cosmétiques. Ses robes portefeuille, blazers et jupes à hauteur du genou (de 90 à 290 euros la pièce) se vendent comme des petits pains. Faites le compte.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

🌞✨ #lesfillesenrouje

Une publication partagée par Jeanne (@jeannedamas) le

INDE

@aliaabhatt - 31,3 millions d'abonnés

Qui ? Enfant star, l'actrice de Bollywood Alia Bhatt (25 ans) brille aujourd’hui à la fois dans les superproductions que dans le cinéma d'auteur. GQ India l’a sacrée Most Stylish Woman en 2018, un titre qui semble mérité.

Pourquoi ? Des éditorials de mode élogieux (qui la montrent parfois en sari ou kurti) aux couvertures de ELLE ou Vogue en passant par des affiches de film... @aliaabhatt est le journal en images d'une beauté classique tout en élégance même dans des looks avant-gardistes.

Facteur de puissance : Avec un revenu annuel de plus de 8 millions de dollars américains, Alia Bhatt est la deuxième actrice la mieux payée d’Inde. En plus d’être l'égérie entre autres de Garnier et Maybelline, l’Audrey Hepburn indienne a déjà créé une ligne de vêtements pour Jabong.com, le Zalando local.

Concurrence ? Ses collègues de Bollywood @deepikapadukone et @priyankachopra (Miss Monde 2000 et madame Nick Jonas) sont elles aussi des icônes de la mode.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Aaj Se Kalank ♥️

Une publication partagée par Alia 🌸 (@aliaabhatt) le

BRÉSIL

@camilacoelho - 7,8 millions d'abonnés

Qui ? Camila (31 ans) tenait un stand de maquillage chez Macy’s avant de lancer en 2010 une chaîne beauté sur YouTube - d'abord en portugais et aujourd’hui en anglais teinté d’un accent qui ne passe pas inaperçu. La suite, on la connaît.

Pourquoi ? En inconditionnelle de la haute couture, Camila campe au premier rang des meilleurs défilés. Sur @camilacoelho, elle poste les looks qui l’inspirent, des conseils beauté et voyage, mais aussi des photos de sa vie de jet-setteuse. Ou comment se faire photographier pour Harper’s Bazaar dans un cinq étoiles.

Facteur de puissance : Selon Husskie.com, Camila empoche environ 11.000 de dollars américains pour un post sur Instagram, soit l’équivalent de 733 heures ou 18 semaines de travail chez Macy’s.  Camila figure sur la liste des 30 personnalités de moins de 30 ans les plus influentes établie par Forbes. Fait plutôt rare pour une vendeuse.

Concurrence ? Avec ses 13,9 millions d'abonnés sur Instagram et ses 23 millions de followers sur YouTube, la Mexicaine Mariand Castañeda (@yuyacts) s’impose du haut de ses 26 ans comme la reine des latinas sur les réseaux sociaux. Mieux connue sous le nom de Yuga, elle a tout pour plaire avec ses Dr. Martens, ses chewing-gums bleus et ses lunettes de soleil aux verres jaunes.

RUSSIE

@volkonskaya.reshetova - 2,4 millions d’abonnés

Qui ? Anastasia Reshetova (22 ans) pourrait être la demi-sœur de Monica Bellucci. Ses lèvres sont loin d’être son seul atout. Celle qui a vu la couronne de Miss Russie lui passer sous le nez doit surtout sa notoriété à ses apparitions dans les clips du rappeur Timati, dont elle s’est séparée entre-temps.

Pourquoi ? From Russia with bling-bling. Son compte dévoile des diamants qui coûtent une année de salaire, des shorts en cuir noirs et des robes de soirées style seconde peau.

Pourquoi pas ? Le mauvais goût est aussi un style. Nous n’y voyons pas d'objection. Mais déballer sa vie de luxe a toujours un côté cheap. Et on ne parlera même pas des photos sur lesquelles elle arbore un fusil automatique.

Concurrence ? Présentatrice télé et rédactrice en chef de L’Officiel Russia, @xenia_sobchak (6,1 millions d'abonnés) ressemble à Gillian Anderson dans X-Files. En 2018, elle a voulu devenir la première présidente de la Russie. En vain.

AMÉRIQUE DU NORD

@weworewhat – 2 millions d'abonnés

Qui ? Danielle Bernstein (26 ans) est à New York ce que Jeanne Damas est à Paris. Elle incarne l’expérience mode d’une mégapole. Active à temps plein sur les réseaux sociaux et dotée d’un solide sens des affaires, Danielle Bernstein mène de front sa ligne de mode, sa boutique en ligne et son blog We Wore That.

Pourquoi ? Danielle a ce truc en plus avec ses épaulettes. Cela suffit pour nous donner envie de suivre @weworewhat. Salopette, robe d’été en lin, minijupe à volants... La liste des vêtements que Danielle Bernstein a remis au goût du jour est sans fin.

Pourquoi pas ? En 2018, Danielle Bernstein a été accusée de plagiat. Elle aurait copié des bijoux de petits labels. Résultat : elle a déchaîné les foudres de Diet Prada, le compte Instagram le plus redouté de la sphère mode.

Facteur de puissance : Danielle Bernstein n’arrive pas à la cheville de @beyonce (127 millions d'abonnés) ni de @kendalljenner (108 millions). Mais total respect pour celle qui vend en trois heures pour 70.000 dollars de salopettes en denim sur son e-shop.

Concurrence ? @Kaiagerber (4,2 millions d'abonnés), fille de l’emblématique Cindy Crawford, retient aussi toute notre attention. Et elle lui restera acquise tant qu’elle défilera dans les plus belles tenues des créateurs les plus talentueux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Wear a vintage snakeskin suit to Coachella! Said no one ever.. until now 😏 here we goooooo

Une publication partagée par Danielle Bernstein (@weworewhat) le