Comment être sexy en XL ?

Mis à jour le 13 février 2018 par ELLE Belgique
Comment être sexy en XL ?
Tara Lynn
28 ans, une peau magnifique et des courbes comme un paysage.

 

La top américaine a cassé le moule des mannequins XS à coups de rondeurs. elle est aussi un exemple de bon sens. Honnête, sportive et saine, une fille de taille !

Sexy, fière de ses rondeurs, voluptueuse, voilà quelques-uns des adjectifs les plus fréquemment cités pour la décrire.

Tara Lynn, née à Seattle en 1986, est le model « grande taille » le plus connu au monde. Depuis 2010, elle est le porte-drapeau des femmes rondes et de la mode version XL. On se demande si ce n’est pas usant, pour elle, de répéter qu’une autre beauté est possible. Si ce n’est pas épuisant d’essayer d’imposer l’idée que les femmes plantureuses sont plus réelles, plus représentatives de la réalité que les mannequins traditionnels. Alors on lui a posé la question. Plus quelques autres.

Et ses réponses, éclairantes, font du bien.

  • Vous n’en n’avez pas assez de cette étiquette de « femme normale hors norme » ?

« Je suis un peu fatiguée par cette dichotomie. Je crois que c’est une erreur d’essayer de départager les formes et la minceur. D’essayer de les faire concourir l’une contre l’autre. C’est ridicule ! Nous sommes tous des êtres humains différents, nous venons au monde sous des formes différentes. C’est ce que nous devrions célébrer au lieu de nous torturer sans cesse. »

  • Quand êtes-vous arrivée à cette conclusion ?

« Au moment où j’ai pris le contrôle de ma santé, en faisant de l’execice physique, en adoptant de bonnes habitudes alimentaires. À 20 ans, j’ai pris conscience de ma vitalité. J’étais très heureuse, même si je ne ressemblais pas aux stéréotypes des femmes que l’on voit habituellement dans les magazines. J’ai senti que c’était un atout, d’être “différente”, et j’ai décidé d’aller de l’avant et de devenir mannequin. »

  • Quelles sont vos bonnes habitudes au quotidien ?

« Je mise tout sur le sport. Même lorsque je ne me sens pas en forme, je fonce. J’essaie d’être constante dans ce domaine, et si je n’ai vraiment pas le temps de m’entraîner, j’essaie au moins d’être active. Avant, lorsque je passais plusieurs jours sans me dépenser, ou si je croyais ne pas l’avoir bien fait, je plongeais dans une attitude négative. Maintenant, au lieu de m’asseoir et de marteler que j’aurais pu mieux faire, je me bouge, je fais quelque chose. »

  • Quelle est votre sport favori ?

« Le vélo. Il n’y a pas longtemps, j’ai eu un accident et je me suis cassé le fémur et le tibia. Donc, pour le moment, il y a certaines activités que je ne peux pas pratiquer, comme le yoga ou la marche rapide. Je pédale plusieurs fois par semaine, et je soulève des poids pour tonifier mon corps. »

  • En fait, vous aimez transpirer !

« Absolument! Quand j’étais plus jeune, je me sentais honteuse quand je respirais bruyamment, couverte de sueur, en plein effort. C’est absurde ! Transpirer et devenir toute rouge, c’est la seule façon de brûler des calories et de rester en forme. Aujourd’hui, j’adore me voir dans cet état. Je me trouve même très jolie en tenue de sport. J’enfile un petit haut ajusté, et je me sens fière de moi. »

  • Suivez-vous un régime alimentaire particulier ?

« Il y a quelques années, j’ai découvert que je souffrais d’une allergie au gluten. Je dois donc éviter les céréales et leurs dérivés. J’essaie de ne manger que des bonnes graisses, comme celles contenues dans les avocats, par exemple. Je lis beaucoup de choses à propos de la nutrition, ça m’intéresse vraiment. Je veux donner à mon corps ce dont il a besoin et assurer sa longévité. »

  • Vous attendiez-vous à connaître un tel succès en tant que mannequin ? 

« Non, je pensais décrocher un peu de travail à Seattle pendant mes études, mais rien de plus. Trois ans après avoir décidé de devenir mannequin, j’emménageais à New York et je signais mon premier contrat. Je me rappelle que je tremblais comme une feuille. Une véritable attaque de panique. J’ai seulement réussi à bafouiller : “Mais j’ai de la cellulite et je suis petite…” Ils m’ont assuré que ça ne poserait pas de problème. C’est là que j’ai compris que je pourrais faire carrière dans ce métier. »

  • Trouvez-vous facilement des vêtements qui vous vont ? 

« Je porte du 46. Je serais heureuse si Zara créait des vêtements dans lesquels je peux rentrer, parce que la majorité de leurs collections me plaisent, mais tout est trop petit. Je ne comprends pas pourquoi des marques comme ça ne profitent pas des opportunités qu’offre le marché des rondes, en proposant des vêtements qui iraient finalement à la majorité des Américaines et des Européennes. H&M a un bon choix de vêtements adaptés aux rondes, mais ils pourraient y inclure une plus grande sélection de pièces drôles et actuelles. »

  • Préféreriez-vous faire un 36 ?

« Mais c’est impossible ! Je serais une personne complètement différente. Lorsqu’on est malheureuse, on a l’habitude de fantasmer sur l’idée de changer son aspect physique. Mais je me sens heureuse dans ce corps. Et je travaille dur pour devenir quelqu’un de plus fort. »

  • Quel est votre meilleur conseil pour les filles qui ne se sentent pas bien dans leur corps ?

« Le corps dans lequel tu vis, c’est comme ta maison. Tu dois l’aimer et en prendre soin. Tu dois célébrer le fait qu’il soit différent de celui des autres femmes. Tu es unique. »

Tara Lynn
Un 46 assumé et une silhouette entretenue avec amour.

Juliette Debruxelles avec Cristina Mitre et Céline Gautier