Enter the room: l’appli de réalité virtuelle qui secoue

Publié le 22 mars 2018 par Laurence Donis
Enter the room: l’appli de réalité virtuelle qui secoue

Il suffit d'avoir un smartphone et de télécharger l'application pour changer de peau. Une porte apparaît alors dans votre salon... Franchissez-la, vous n'en ressortirez pas indemne.

Première étape: obtenir l'appli «Enter the room» sur l'App Store. C'est gratuit mais il faut un iPhone puissant pour que ça fonctionne (6S minimum). L'app vous demande ensuite de mettre des écouteurs et de vous placer dans un endroit éclairé, où vous avez de la place pour vous déplacer. La dernière manip consiste à incliner votre smartphone vers le sol et à le bouger lentement pour que le calibrage s'effectue. Et c'est parti...

Une pièce apparaît et on vous invite à y entrer. C'est une chambre d'enfant ultra colorée, avec tout ce que ça implique: des jouets, des dessins aux murs et des peluches dans le lit. A vous de vous attarder sur les éléments qui vous intriguent. Mais quelques minutes plus tard, la lumière fait place à l'obscurité. On entend des cris, des sirènes d'alarme, des bombes... L'application a été développée par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour sensibiliser la population aux horreurs de la guerre. Aujourd'hui, le nombre de personnes fuyant un conflit est estimé à 65 millions. Et 75% d'entre elles vivaient dans des villes utilisées comme champs de bataille.

«Les conflits ont des effets dévastateurs sur les populations, en particulier sur les enfants. Nous espérons que cette application immersive permettra aux gens de se confronter directement à la réalité de la guerre», explique le président du CICR, Peter Maurer. «Cette histoire vient nous rappeler de manière tragique que la guerre urbaine, en plus de détruire des chambres d’enfants et leurs maisons, fait aussi basculer leur vie.» L'appli de VR apporte de l'empathie. On ne se sent plus étranger, distant face aux événements: on se met ici à la place d'un enfant, qu'il soit syrien ou afghan. Et on espère qu'Enter the room apportera un peu d'humanité, de tolérance dont ont grandement besoin les réfugiés.

La video actu du jour :
HALLOWEEN 5 COCKTAILS TERRIFIANTS À DÉGUSTER SANS TREMBLER