On a testé pour vous : le soutien-gorge qui se fait oublier

Mis à jour le 15 mars 2018 par Cellule commerciale
On a testé pour vous : le soutien-gorge qui se fait oublier

Je suis atteinte de "branger". Entendez par là "bra-anger": cette envie irrésistible d’ôter mon soutien-gorge le soir avant de me jeter dans le canapé, pour être enfin libérée de ces armatures et sangles qui laissent des empreintes sur ma peau. Un besoin pressant de défaire les chaînes qui oppressent les seins du monde entier. I want to be FREE.

Alors quand on me dit que sloggi a conçu un soutien-gorge qui se fait oublier, je me dois de le tester ! Sous le slogan "Unfasten Yourself", la marque présente le ZERO Feel, une bralette qui ressemble à une brassière de sport, mais qui donnerait l’impression d’une seconde peau.

On a testé pour vous : le soutien-gorge qui se fait oublier - 1

Au bonheur des lolos

Confectionné en tissu extensible à 360°, sans armatures ni coutures, il pourrait passer pour un petit top d’été. Mais de ceux qui maintiennent joliment la poitrine en place. Debout en sous-vêtements devant mon miroir, je fais joyeusement tournoyer mes bras dans tous les sens. Rien ne s’échappe ! Premier test réussi. Puis, je sautille sur place et me rends compte qu’il vaut mieux ne pas porter ce soutien-gorge pour faire mon jogging. Je passe une blouse par-dessus et là, je suis agréablement surprise. Le look sportif du sous-vêtement disparaît totalement sous ma tenue. Grâce aux bonnets subtilement préformés, les lolos adoptent une forme naturelle, mais "guillerette". Non seulement je n’ai pas l’impression de porter un soutien-gorge, mais en plus, il se fait totalement invisible.

On a testé pour vous : le soutien-gorge qui se fait oublier - 3

En route pour les Alpes françaises, je porte cette bralette pendant un trajet de dix heures et là aussi, la surprise est au rendez-vous. Bien que je me sente souvent serrée dans mes sous-vêtements quand je suis en voiture, j’oublie cette fois que j’en porte. Bon nombre des pièces que je suis amenée à tester finissent au fond de ma garde-robe, mais je pense que celle-ci fera exception.

On a testé pour vous : le soutien-gorge qui se fait oublier - 5

De plus, la marque laisse tomber les tailles de bonnets et opte pour les tailles de vêtements, du XS au XL. Un peu moins galère pour choisir sa taille, j'approuve. La gamme ZERO Feel se compose d’un top (35 €), d'une bralette (40 €), d'un shorty (15 €) et d'un tanga (15 €). Elle se décline en plusieurs couleurs : des tons neutres comme le noir, gris et cognac mais aussi des couleurs tendance  comme Laguna, Deep Blue Sea, Pink Grapefruit Jam (ci-dessus) et Lovely Orange.

ZERO Feel

Cette gamme de sous-vêtements est fabriquée en un tissu novateur offrant tout le soutien nécessaire. L’extensibilité à 360° garantit une liberté de mouvement à 100 %. Et comme aucune couture ou étiquette ne vient provoquer d’irritation ou de marque sous les vêtements, ZERO Feel peut se porter sans restriction.

La nouvelle vidéo de la campagne ‘Unfasten Yourself’ adresse un clin d’œil comique aux inconforts de l’histoire de la lingerie. Quel bonheur de vivre en 2018, n’est-ce pas mesdames ?

Suivez sloggi sur Instagram et Facebook !

 

 

Cet article a été réalisé en étroite collaboration avec sloggi.