“Que portais-tu ce jour-là?”: l’expo poignante arrive à Bruxelles

Mis à jour le 22 janvier 2018 par Laurence Donis
“Que portais-tu ce jour-là?”: l’expo poignante arrive à BruxellesQue portais-tu ce jour-là

Une chose est sûre: vous ressortirez forcément de là touché en plein coeur. Après les States, l'expo qui explose les clichés sur les victimes de violences sexuelles débarque en Belgique. Et elle est plus que la bienvenue...

1 sur 5: c'est le nombre de Belges qui estiment que le viol est justifiable «sous influence de la boisson ou de la drogue», d'après une enquête publiée par la Commission européenne en 2014.

16: c'est le pourcentage de Belges qui pensent que le viol n’est pas problématique si la victime est vêtue de façon aguichante, selon le même sondage.

46: le pourcentage de Belges (hommes ou femmes) qui sont, ou seront, victimes de violences sexuelles jugées «graves» au cours de leur vie, d'après Amnesty International.

A la lecture de ces chiffres effarants, on se rend compte à quel point l'expo «Que portais-tu ce jour-là?» est nécessaire chez nous... En partenariat avec l'Université du Kansas (l'initiatrice du projet), le service Prévention de Molenbeek accueille aujourd'hui l'event dans sa commune. Le principe? Vous vous baladez dans une salle où sont affichés au mur des robes, des tee-shirts de pyjama, des jeans... Ces vêtements, ce sont ceux que portaient 18 victimes de violences sexuelles au moment où elles ont été attaquées. Aujourd'hui, elles nous racontent leur histoire. On l'a compris, le but, c'est de dénoncer la culture du viol et d'affirmer que les femmes ne sont jamais responsables de leur agression.

«Les visiteurs peuvent se mettre à la place de l'autre, aussi bien devant les tenues que devant les récits. Le but est d'arriver à ce qu'ils se disent: 'Eh! J'ai la même tenue dans mon dressing' ou 'J'étais habillée comme ça cette semaine'», explique au Huffington Post Jen Brockman, qui s'occupe de la prévention et de la sensibilisation à l'Université du Kansas. «Nous tentons ainsi de supprimer la croyance selon laquelle il suffit d'éviter de porter certaines tenues pour être sûre de n'avoir aucun problème, ou que l'on peut faire disparaître les violences sexuelles en changeant la manière de s'habiller». Puissante et importante, l'expo est à voir du 8 au 20 janvier. On y file et on y emmène tous ses potes, mecs comme filles.

Infos pratiques: vernissage le lundi 8 janvier à 18h. Ouverture du lundi au jeudi, et le samedi, de 10 à 18h. Adresse: Centre Communautaire Maritime: rue vandenboogaerde 93 – 1080 Molenbeek-Saint-Jean. Entrée gratuite.

Crédit photo de cover: Instagram Trophy Wife Barbie

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer