Prince et sa cour : la Purple Fam

Mis à jour le 10 janvier 2018 par Elisabeth Clauss
Prince et sa cour : la Purple Fam

Raphaël Melki est un groupie qui a réussi : addict à l'univers, la musique et la personnalité de Prince, il a pénétré son cercle d'intimes, pour devenir le plus fidèle témoin du génie de Love Symbol.

C'est un livre pour les fans de Prince, mais surtout pour ceux de biographies incarnées. Melki, en racontant le quotidien de l'artiste qu'il a suivi - avec son consentement - des années durant, dévoile la nature de l'homme, et décrypte au passage le mécanisme de la fascination. Mordu à l'âge de 13 ans par un chanteur, comme nous avons été des millions à l'être - par idolâtrie de Michael Jackson, l'auteure de ces lignes s'est pointée à l'école avec un gant blanc unique, à 12 ans, et ne l'a plus jamais refait - ne mène donc pas toujours à devenir son pote.

L'exceptionnel de ce document réside en ce que Prince est dépeint, en portrait chinois, par son entourage - amis et musiciens - et à travers la voix d'un admirateur tombé dans la dépendance de sa dose de concerts et de nouvelles chansons. Prince savait jouer de tous les instruments du monde paraît-il (quoiqu'on ne l'a pas souvent vu à la harpe), mais indéniablement, il maîtrisait le langage des émotions.

Raphaël Melki est accro mais lucide, et ce récit riche en anecdotes et photos éclaire, un peu, sur les mécanismes d'une dépendance qu'on ne traite pas (encore) en réunions. Sauf quand on appelle ça des showcases...

 

couv_purple_fam

La video actu du jour :
HALLOWEEN 5 COCKTAILS TERRIFIANTS À DÉGUSTER SANS TREMBLER