TEST: vivez-vous le grand amour ?

Mis à jour le 16 février 2018 par Juliette Debruxelles
TEST: vivez-vous le grand amour ?

Vous partagez des moments délicieux, vous voyez la vie en rose et côté sexe, c’est le nirvana. Bref, pour vous, c’est le grand amour. Mais si c’était autre chose ?

Illustrations: Valentine De Cort

  • FAITES LE TEST

1/ Quand vous vous êtes rencontrés, vous avez pensé…

a. « C’est lui, c’est elle, c’est nous. »

b. « Il me faut un verre, je vais me le/la faire ! »

La video ELLE du jour :
POURQUOI VOUS DEVRIEZ BANNIR LES ÉLASTIQUES ET LES BARRETTES DE VOS CHEVEUX

c. « Combien de likes je vais en tirer quand j’annoncerai sur FB qu’on va se marier ? »

2/ D’ailleurs, c’était où ?

a. Chez des potes, au boulot, au supermarché, dans un bar, au musée, dans l’avion... Dans la vraie vie, quoi.

b. Sur Tinder, sur Gleeden, sur Adopteunmec, sur EliteDating ou dans les toilettes d’un café après trois heures du mat’.

c. Dans une boutique de fringues, à une séance de lecture d’un auteur à la mode, au spa, à la salle de sport, à la box de crossfit, à une réunion des shoppeurs compulsifs anonymes…

3/ Qui a fait le premier pas ?

a. Vous deux, chacun à sa façon. Quand vous y repensez, vous oscillez entre frisson de honte et tendresse infinie.

b. L’un de vous deux, avec une phrase piquée dans un film, du genre « Embrasse-moi d’abord ».

c. Vous, après avoir regardé dans le reflet d’une vitre de quoi vous aviez l’air à ses côtés.

4/ Ce que vous avez trouvé en le/la stalkant sur Google ?

a. Un profil Facebook, un LinkedIn pas mis à jour, une veille photo pro assez moche, une signature de pétition à visée humanitaire, un compte Deezer.

b. Une série de photos très embarrassantes postées par un/une ex visiblement remonté(e).

c. Un blog dédié à la chaussure en cuir, à la littérature, à la mémoire des grandes stars hollywoodiennes décédées ou à toute autre passion dévorante.

5/ Ce que ses ex disent de lui/elle ?

a. Que c’est la personne la plus cool du monde, d’ailleurs il/elle regrette carrément que ça ait splitté (en témoignent les coups de fil anonymes que vous recevez).

b. Qu’il/elle a gardé de cette relation quelques souvenirs marquants (chlamydia, gonorrhée, mycoses…).

c. Qu’après leur rupture, son e-reputation s’est considérablement effondrée.

6/ Avant de dormir… 

a.Vous vous installez confortablement dans le lit conjugal en vous souhaitant de beaux rêves.

b. Vous ramassez votre culotte au pied du lit et appelez un taxi.

c. Vous prenez un selfie de vous deux que vous posterez en ajoutant le hashtag #frombedwithlove.

7/ Au petit déjeuner…

a. Vous trouvez adorable sa façon de bâiller, ses cheveux en bataille, ses yeux tout gonflés.

B. Vous lapez votre bol de lait comme un chat prêt à être caressé et vous ondulez en léchant une cuillère de pâte à tartiner.

C. Vous lui faites un quiz pour voir s’il/elle est à jour sur les actualités tout en vérifiant que ses chaussures sont bien cirées.

8/ Quand vous êtes triste…

a. Il/elle vous emballe dans un plaid, vous fait un thé et vous avez le droit de geindre et de vous tortiller.

B. Il/elle manque malheureusement de temps pour vous consoler. Mais demain, quand ça ira mieux, n’hésitez pas à passer...

C. Il/elle trouve une façon de faire passer votre chagrin pour un caprice et finit par pleurer plus fort et plus bruyamment
que vous.

9/ Que pensez-vous de sa famille ?

a. ça va, vous gérez, même si sa mère vous appelle par le prénom de son ex et que sa sœur vous hait.

B. Ah, il/elle a une famille ? Comment s’appellent-ils ?

C. Des gens qui ont une maison avec piscine et pool house dans le BW ne peuvent pas être totalement mauvais.

10/ Son meilleur ami vous considère comme…

a. Une rivale potentielle avec laquelle il faut le/la partager. Mais au fond, vous vous aimez bien, même si vous vous traitez mutuellement  de « boulet ».

B. Une fille à qui il mettrait bien la main dans la culotte un soir de grande solitude. En soirée, il passe d’ailleurs son temps à vous draguer.

C. Une icône, un modèle, un faire-valoir, un accessoire. Il adore vous prendre par la main et vous faire tourner sur vous-même comme une ballerine.

11/ Vous avez envie de lui dire « je t’aime »…

a. Souvent, sans raison. À haute voix, par écrit, par sms, en gif, en image, en tatouage, en braille, en chanson.

B. Après l’orgasme, genre juste après. Vous appelez ça « la reconnaissance du ventre » et il/elle répond « moi aussi ».

C. Quand il/elle vous offre un cadeau très beau, très cher ou qu’il/elle obtient une place pour le concert sold out auquel vous vouliez absolument assister.

12/ Vous tombez en panne sur l’autoroute, vous appelez…

a. L’amour de votre vie qui viendra vous sauver dans l’heure, où qu’il/elle soit dans le monde.

B. Le stagiaire du garagiste de votre mère que vous aviez dragué lors de votre
dernière révision.

C. N’importe lequel de vos followers en postant un selfie canon agrémenté d’un « help ».

13/ Depuis que vous vous connaissez, vous avez gagné…

a. En confiance, en assurance, en envie de savoir ce que vous réserve votre si
jolie vie.

B. En sexytude, en tonicité et en taux d’hormones du désir et du plaisir.

C. En qualité sur votre compte Instagram, vu que niveau prise de photos, il/elle se débrouille pas mal.

14/ Si vous deviez vous quitter, vous regretteriez…

a. Les dimanches matin sous la couette à traîner avant de vous taper une saison entière de votre série préférée.

B. Sa manière de vous mordre la lèvre inférieure et de vous dire « good girl » en vous claquant les fesses avec la paume.

C. Sa carte de membre illimitée dans le club de sport sélect que, grâce à lui, vous pouviez fréquenter.

  • LES RESULTATS >>>
    1/

amour

Un maximum de A : c’est de l’amour

Vous aimez bien le bruit de sa respiration. Même en cas de rhume. Même ses poils de mollets, vous les trouvez jolis. Vous avez l’impression de voir le monde avec une paire de lunettes roses fumées. Sa transpiration sent bon, son haleine du matin aussi et les rares défauts affichés deviennent des qualités. Vous tirez un peu trop sur le niais, mais profitez-en, en principe ça ne devrait pas durer…

Un maximum de B : c’est de l’envie

Vous avez réussi à faire croire à tout le monde (dont vous-même) que vous étiez love-love. Sauf qu’en vrai, ce qui vous motive, c’est seulement de jouer ensemble à touche-pipi. Exploration méticuleuse de vos zones érogènes ou classicisme suranné, peu importe, vous en redemandez. Vous réussissez à vous faire du bien, égoïstement, sous un déguisement d’amoureux transis. C’est du joli !

Un maximum de C : c’est de l’ego

Vous avez décroché une sorte de gros lot. Perfection physique, QI hors du commun, petit succès au karaoké du coin, qu’importe la prouesse de l’être (soi-disant) aimé pourvu que vous en tiriez un peu de gloire. Vos copines vous envient, vos collègues vous jalousent, votre mère vous appelle « Madame ». C’est gagné. Vous boostez votre confiance et votre popularité. Le reste est juste une question d’apparences, finalement !