Comment réussir sa coloration ?

Mis à jour le 15 février 2018 par ELLE Belgique
Comment réussir sa coloration ?

réussir-sa-coloration

Du choix de la couleur au rinçage final, le coloriste des stars, Christophe Robin, nous livre ses recettes pour une colo 100 % réussie en huit étapes.

1. Choisir la bonne teinte

En matière de couleurs, les coiffeurs et nous, on ne parle pas le même langage ! Là où on dit blond, ils voient du châtain. Alors, on choisit toujours une teinte deux tons plus clair que celle qu’on serait tentée d’acheter. Sinon, on risque de se retrouver beaucoup plus foncée que ce qu’on avait imaginé...

Le choix du type de coloration dépend du résultat qu’on souhaite : une colo ton sur ton si on veut juste des reflets en conservant le relief naturel de la chevelure, un gel colorant si on veut couvrir des cheveux blancs en transparence et éviter l’effet racine, une « vraie » coloration couvrante si on a beaucoup de cheveux blancs et qu’on veut les masquer totalement.

La bonne idée : faire une visite sur le site www.lorealparis.fr, où on trouve plein de conseils en vidéo pour choisir sa marque et sa nuance.

1/

2. Rester sobre

ISOPIX_18928913-001

Si c’est la première fois qu’on se colore les cheveux soi-même, on préfère quelque chose de basique. Les couleurs extrêmes (blond platine ou noir ébène) sont absolument déconseillées : elles ne vont pas à tout le monde. On oublie aussi les transformations radicales, passer du blond clair au noir par exemple, qui doivent absolument se faire en salon, parfois en plusieurs étapes.

2/

3. Acheter deux boîtes

ISOPIX_17424835-038

Si on a les cheveux longs (au-delà des épaules) ou très épais, mieux vaut prévoir la quantité de colorant nécessaire. Difficile de se réapprovisionner en pleine séance, pas vrai ?

3/

4. Ne pas changer le temps de pose

ISOPIX_18924812-001

Le timing indiqué sur la boîte a été calculé pour donner le rendu couleur le plus juste. Si on le modifie, ça craint ! Plus long, ça donne une couleur trop foncée ou plombée. Plus court, la couleur sera délavée dès les premiers jours.

4/

5. Appliquer correctement

ISOPIX_18926487-001

Si c’est la première fois qu’on se colore les cheveux à la maison, on applique le produit sur les racines, les longueurs et les pointes en imprégnant bien les cheveux. Quand on fait les racines, le mois suivant, on applique d’abord la couleur sur les racines et on l’étire sur les longueurs cinq minutes avant la fin du temps de pause, puis on rince.

5/

6. Émulsionner à temps

ISOPIX_18928386-001

Un peu avant la fin du temps de pose (après 18 minutes s’il est de 20 minutes, par exemple), on ajoute un peu d’eau, on malaxe les cheveux pour faire mousser le produit et on attend la fin du délai avant de rincer. Les professionnels font toujours ça avant de rincer complètement. C’est une astuce pour fixer la couleur, retirer le produit sur le cuir chevelu et amplifier la brillance.

6/

7. Utiliser tous les produits du kit

ISOPIX_18920055-001

Il faut toujours utiliser le soin post-couleur qui se trouve dans la boîte. Il est formulé spécifiquement pour fixer la couleur et refermer les écailles du cheveu. Un petit jet d’eau froide à la fin du rinçage renforce aussi la brillance.

7/

8. Et si c’est raté ?

ISOPIX_21262732-001
La nouvelle couleur de Miley Cyrus

Si la couleur est trop foncée, on applique, sur cheveux secs, un shampooing clarifiant à la camomille. On le laisse pauser sous la chaleur (en mettant, par exemple, un bonnet de douche), on rince et on recommence le shampooing sur cheveux mouillés. On applique ensuite un masque nourrissant. Si la couleur est totalement différente de ce qu’on voulait, mieux vaut demander conseil à un coiffeur.

Par Laurence Descamps

Lire aussi: Quels sont les secrets du lissage parfait ?