« La branlette du petit matin est-elle un génocide? »

Mis à jour le 22 janvier 2018 par Laurence Donis
« La branlette du petit matin est-elle un génocide? »

La question vous semble totalement absurde? On est bien d'accord. Mais en cette journée mondiale du droit à l'avortement, elle mérite qu'on s'y attarde deux secondes. 

«Hier soir, c'était danse du pieu version romantique. J'ai connu des versions foireuses et là, franchement, c'était magique. Mais ô drame, ô désespoir, la capote se l'est jouée passoire.» Cette situation, les couples (d'un soir ou de toujours) sont nombreux à l'avoir expérimentée. Dans sa dernière vidéo, La Castor, une Youtubeuse barrée mais clairvoyante, nous montre ce que peut ressentir une fille à ce moment-là. Le réflexe de la génération Y en cas de panique? Pianoter frénétiquement sur son clavier pour interroger ce cher Google. Sauf qu'on tombe très vite sur le discours culpabilisant de militants anti-IVG...

Une preuve de plus que la journée mondiale du droit à l'avortement a toute sa raison d'être, même dans notre pays. Ca tombe bien, c'est aujourd'hui. La Castor alterne ton dramatique et humour pince-sans-rire pour expliquer que non, l'interruption volontaire de grossesse n'équivaut pas au meurtre d'un enfant. Et pour appuyer son propos, rien de tel qu'une petite métaphore originale. Ici, on parle de gâteau au chocolat... On vous laisse découvrir la séquence.

La jeune femme s'est associée au Planning familial français pour la campagne «Ceci n'est pas un cintre», on vous en parlait d'ailleurs ici. En France, Laurence Rossignol, ministre des Familles, a décidé de s'attaquer aux sites qui «trompent les utilisateurs et cherchent à dissuader les femmes d'avorter». Une bonne nouvelle quand on sait que des plateformes anti-IVG déguisées et ciblées «jeunes» comme «AfterBaiz» ou encore «Sauvez Pikachu» font leur promo chez nous. En Belgique, on cherche toujours à dépénaliser complètement l'avortement. Un colloque académique sur ce sujet sera d'ailleurs organisé à la VUB ce 30 septembre.

«'(L'avortement est) un délit contre l'ordre des familles et la morale publique.' Non, cette phrase n’est pas extraite d’un catéchisme médiéval mais bien du Code pénal belge, en 2016», peut-on lire sur la page de l'event. Au programme? Des tables rondes sur les impacts médicaux et sociétaux de la dépénalisation totale, des témoignages de gynécos, d'avocats, de politologues, d'historiens,... Pour toutes les infos pratiques, rendez-vous ici. Et pour terminer, on vous conseille ce remake canon du clip «Formation» de Beyoncé. Le collectif féministe Lady Parts Justice League s'approprie les codes de Queen B pour dénoncer les lois anti-IVG américaines. A découvrir.