Yeba, la marque de sacs chic, lance son e-shop

Publié le 10 novembre 2015 par Elisabeth Clauss
Yeba, la marque de sacs chic, lance son e-shop

yeba

La très jolie marque de sacs belges Yeba lance son e-shop

Yeba, c'est qui ?

Yeba, créatrice de sa marque
Yeba, créatrice de sa marque

C’est son statement : « Il n’y a rien qu’on ne puisse accomplir. » Celle qui lance aujourd’hui une marque de « chic business bags » a un message à délivrer, une histoire à raconter. Celle de la mode qui libère la femme, du vêtement témoin d’une époque. « Il faut savoir mêler l’art à la marche du monde. » Yeba Olayé est bruxelloise, originaire du Bénin.

La carrière de son père diplomate la conduit en Belgique à l’âge de cinq ans. élevée dans un milieu international, elle poursuit des études d’ingénieur à Solvay. Mais ses premiers souvenirs d’enfance remontent à ses six ans, lorsqu’elle découpait les pages des magazines pour « prédire » les tendances. La fillette se rêvait styliste, la jeune femme travaille pendant onze ans comme consultante en stratégie et finances.

Pourtant, à 34 ans, lorsqu’elle donne naissance à son deuxième fils, elle prend conscience que le moment est venu pour elle de se reconnecter avec ce qui a le plus de sens à ses yeux. Elle qui aime être élégante pour travailler s’étonne que les sacs de business soient si masculins, ou chic mais inaccessibles et lourds à porter. Elle imagine un sac qui transporte ordinateur et dossiers, pour devenir le soir accessoire de mode. « J’ai démarré de rien, fait des salons, appris en travaillant. » Elle collabore avec une jeune styliste qui l’aide à transposer ses dessins en maquette. Elle visite une dizaine d’ateliers à Bruxelles, à Florence, écume les salons du cuir.

Elle teste des dizaines d’échantillons, s’implique dans des cours particuliers avec l’ancien maître d’atelier de Delvaux. « Il m’a appris à distinguer les cuirs, à renforcer un sac, à trouver le bon vocabulaire de qualité et de finition pour communiquer avec les ateliers. C’est un métier beaucoup plus dur qu’il n’y paraît : on ne s’improvise pas maroquinier. » Ses sacs partent de lignes pures, sans rien d’inutile. « Je profile des modèles modernes et intemporels. »

Yeba a sélectionné des cuirs de veau dans des tons classiques, rose poudré, noir, bordeaux mâtiné de massala, fuchsia, caramel. Pour lancer sa collection, elle se concentre sur quatre modèles : une pochette, un clutch format iPad, une enveloppe pouvant contenir un ordinateur 13 pouces et un cartable, pour y ranger le même ordinateur et toute une vie. On pourrait lui souhaiter le meilleur dans ce difficile secteur, mais c’est un peu tard : elle est déjà en marche, et promise aux plus beaux
succès ! 

Découvrez l'e-shop ici.