10 super bouquins à glisser sous le sapin

Mis à jour le 14 février 2018 par Juliette Debruxelles
10 super bouquins à glisser sous le sapin
couv
Photo Pinterest

Les tablettes c'est bien mais pour les puristes de la lecture, rien ne remplacera jamais un bon bouquin. Notre sélection à (s') offrir. 

  • Pour maman qui vient de se faire plaquer par son amant

« Écrire le désir » Julia Bracher

Deux mille ans de littérature érotique féminine illustrée. Entre scandale et liberté.

(Omnibus)

4

1/

6

  • Pour le frangin qui déprime parce qu’il voulait brosser le dîner

« Hyperbole » Allie Brosh

Le roman graphique décalé, déjanté, poignant et hilarant, élu best-seller du New York Times.
(Les Arènes)

2/

7

  • Pour la cousine atteinte de cat-addiction

« Chat perdu » Caroline Paul

En constatant que son animal infidèle et ingrat la trompe probablement avec une autre famille, l’auteur e mène l’enquête, GPS et caméra à l’appui, pour percer le secret de la double vie de Tibby. « Si vous cherchez l’affection sans condition et la loyauté... Prenez un chien. »

(Ixelles Éditions)

3/

5

  • Pour la frangine arty dégoutée par les selfies

« First », Laetitia Bica

La première monographie de l’artiste belge. Portraits, photos de mode, travaux personnels autour de la dissimulation, du mimétisme, de l’identité...

(Éditions du Caïd)

4/

8

  • Pour la connasse de belle-sœur

« Dérapages » Véronique Deprêtre

Vingt-huit nouvelles trash et immorales, cyniques et surréalistes. Une plongée dans la bêtise humaine, sa fragilité, sa source inépuisable de récits. Une publication canon, comme tout ce qu’ose cette très belge maison d’édition. Bonus : la version numérique offerte pour l’achat de la version papier.

(ONLIT Éditions)

5/

10

  • Pour chouchou qui se fringue comme un pou

« Mode Men »  Julien Scavini

Plus de deux cents pages dédiées aux basiques du vestiaire masculin. L’auteur, tailleur, bloggeur et dandy, file toutes ses astuces pour éradiquer définitivement les chaussettes blanches et le chino framboise.

(Marabout)

6/

2

  • Pour Tata qui sent fort des dessous de bras

« La chair interdite » Diane Ducret

Le sexe des femmes à travers l’histoire.  Aimé, hygiénisé, moralisé, mutilé... La perception que les hommes en ont.  Leurs peurs, leurs délires, leurs désirs. Le corps de la femme comme champ de bataille ou source de plaisir, par l’auteure de « Femmes de dictateurs ».

(Albin Michel)

7/

3

  • Pour papa qui a du mal avec « l’humour d’aujourd’hui »

« Retour en absurde » Stéphane De Groodt

Après « Voyages en Absurdie », la suite des chroniques du génie du mot jonglé.

(Plon)

8/

9

  • Pour belle-maman, dite « l’hypocondriaque »

« Un corps de femme » Aude Lechrist

Une actrice parisienne sublime, une vie à 100 à l’heure puis, un jour, un accident de voiture. Pas de graves blessures, pourtant, le corps refuse d’avancer. Crises de panique, passé qui ressurgit. Un roman intime et précis.

(L’Éditeur)

9/

1

  • Pour tonton qui préfère les bêtes aux gens

«Minimalisme», Benoît Béthume

Consultant en image pour Carven, Paule Ka, Véronique Leroy, Petit Bateau, il pointe les liens étroits entre humain et animal. Une « encyclopédie subjective » qui rassemble les instantanés d’un surréalisme digéré.

(Éditions Laconti. Lancement le 5/12 chez Hunting and Collecting. www.huntingandcollecting.com)