Le photographe de mode Peter Lindbergh est mort

Publié le 4 septembre 2019 par Elisabeth Clauss
Le photographe de mode Peter Lindbergh est mort Peter Lindbergh et Milla Jovovich à la signature de son livre "A Different Vision On Fashion Photography" TASCHEN, en 2016 (photo Frazer Harrison/Getty Images)

Il était l'un des photographes majeurs de sa génération. Adepte du noir et blanc, il a sublimé plusieurs générations de femmes fortes, préférant le temps à l'écran, la puissance au buzz.

Mannequins, actrices, icônes politiques - il a révélé Claudia Schiffer, Naomi Campbell, Cindy Crawford et Kate Moss, immortalisé Greta Thunberg - il les magnifiait en mettant leur magnétisme en perspective dans des décors brutalistes.

Peter Lindbergh, de son vrai nom Peter Brodbeck,

Il avait collaboré avec The New Yorker, Vogue, Harper’s Bazaar, Vanity Fair, shooté d'innombrables campagnes de grandes maisons, et plusieurs calendriers Pirelli.

Dans le communiqué annonçant son décès à l'âge de 74 ans, sa famille rappelle qu'il était « considéré comme un pionnier dans son art, qui a su redéfinir la photographie de mode contemporaine et ses standards de beauté en sublimant les femmes de tout âge ». De ce qui l'a emporté, on ne saura rien dans cette brève communication.

Fasciné par l'oeuvre de Van Gogh

Ce visionnaire allemand au grain réaliste avait étudié à l’Académie des beaux-arts de Berlin, avant de travailler pour le magazine Stern, qui comptait déjà ses contributeurs Guy Bourdin ou Helmut Newton.

Il avait emménagé à Paris à la fin des années 70, et naviguait depuis entre le Sud de la France et New York.

Artiste radical, il n'hésitait pas à juger l'industrie de la photo de mode qui se pliait aux exigences de la publicité : « c’est une vache : elle mange un truc, avale, régurgite et puis remâche la même chose et recommence. C’est un grand recyclage en boucle. »

Contrairement à ce que ses égéries pouvaient laisser penser, il défendait l'acception naturelle de toutes les beautés, photographiait sans phares et avec des coiffures spontanées - du moins dans l'intention - et avait déclaré en 2016 : "l’image que l’on renvoie aux femmes aujourd’hui est épouvantable. Avec Photoshop, on en fait des robots, comme si c’était un avantage de faire 1,80 m et 45 kg. Pour moi, cette norme signe la fin de la civilisation."

Sa dernière contribution à la presse aura été l'édition britannique de Vogue, ce mois de septembre, dans laquelle il avait publié des portraits de Salma Hayek, de Greta Thunberg et de Jacinda Ardern, Première ministre néo-zélandaise.

Sa cover de légende ?

Linda Evangelista, Naomi Campbell, Cindy Crawford, Christy Turlington et Tatjana Patitz sur la couverture du Vogue UK de janvier 1990, avant qu'elles ne deviennent des superstars.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

7 Era-Defining Peter Lindbergh British Vogue Covers (written by @benknightevans) - JANUARY 1990 One of the most iconic covers in British Vogue's 103-year history, the magazine's first issue of the 1990s set the tone for the decade. Coming after the big hair and overt glamour of the Eighties, its undone influence extended beyond fashion into popular culture when George Michael took Naomi, Linda, Tatjana, Christy and Cindy from their Giorgio di Sant'Angelo tops and Levi's jeans from SoHo in Manhattan to various states of undress in his legendary Freedom! '90 music video. The circle was made complete as three of the quintet of quintessential supermodels sauntered down Gianni Versace's autumn/winter 1991 catwalk lip synching to Freedom! '90, committing every contributor firmly to fashion folklore. - #LindberghStories #BritishVogue #fromthevault

Une publication partagée par Peter Lindbergh (@therealpeterlindbergh) le

Sa patte mélancolique est restée imprégnée d'impressionnisme, ses oeuvres sont exposées dans les plus grands musées du monde.

Peter Lindbergh a modifié notre regard sur l'esthétique brute dans sa douceur envoûtante, et son travail nous rappellera, au fil de l'histoire de la photographie, de prendre notre temps.

Peter Lindbergh et Milla Jovovich à la signature de son livre "A Different Vision On Fashion Photography" TASCHEN, en 2016 (photo Frazer Harrison/Getty Images)
Peter Lindbergh et Milla Jovovich à la signature de son livre "A Different Vision On Fashion Photography" TASCHEN, en 2016 (photo Frazer Harrison/Getty Images)

Acheter le livre

LIRE AUSSI:

Le Couturier Karl Lagerfeld est mort