Demna Gvasalia, nouveau directeur artistique de Balenciaga

Publié le 7 octobre 2015 par Elisabeth Clauss
Demna Gvasalia, nouveau directeur artistique de Balenciaga

Demna_Gvasalia

Il est géorgien, il a vécu à Anvers, à Berlin, à Paris. Le chef de file du collectif VETEMENTS, qui entend refaire bouger les lignes de la mode, vient d'être nommé à la tête de la création de Balenciaga.

Il prend ainsi la suite d'Alexander Wang. Demna Gvasalia a 34 ans, une vingtaine de comparses de réflexion auprès de lui pour faire de VETEMENTS un contre pouvoir dans une industrie de la mode qui se concentre de plus en plus frontalement sur les impacts économiques et commerciaux du secteur, et en oublie sa mission de subversion. Premier moyen de communication, le vêtements doit se faire messager d'un monde qui ne peut plus se contenter du premier degré. Depuis que Martin Margiela, chez qui Demna Gvasalia a travaillé pendant quatre ans, a complètement disparu des écrans radars - y compris dans les collections qui portent pourtant toujours son nom - il fallait bien quelqu'un pour reprendre le flambeau subversif. Demna fait ça, sans pour autant se revendiquer directement héritier de Margiela. Mais il a appris, à l'Académie d'Anvers où il a étudié (de la à dire que le nouveau DA de Balenciaga est "belge"...), que si on ne peut plus inventer de nouveaux vêtements (le manteau, le pantalon, la jupe, existent depuis des siècles), on se doit de réfléchir à ce qu'ils racontent de la société. Celle de Demna et de ses collaborateurs est oversize, provocante en ce qu'elle surprend le regard, référencée d'images de notre culture de jeunesse, de celle qui prend aux tripes. Ils discutent et s'empoignent philosophiquement pendant des heures, viennent des meilleures maisons du monde entier, collaborent avec un sociologue. Résultat, dans chaque pièce qu'ils signent, on peut retrouver une partie de soi, on les reconnaît avec le ventre.

Si pour VETEMENTS, où il poursuivra sa mission de bougeurs de lignes, il est sur orbite dans un fantastique trip enfantin de punks élitistes, Demna dispose des ressources nécessaires pour apporter sa vision rigoureuse, réfléchie sans être intello, révolutionnaire sans être hors système, chez Balenciaga qui évolue avec son époque.

Sa première collection pour Balenciaga sera présentée pour l'automne-hiver 2017. Sans doute pas, comme l'a été cette saison la ligne VETEMENTS, dans un restaurant chinois de Belleville. Mais l'esprit sera là.