Grace Jones: un retour fracassant

Mis à jour le 10 janvier 2018 par ELLE Belgique
Grace Jones: un retour fracassant

gracejones

Grace Jones, sort ses mémoires et comme il fallait s'y attendre, ne fait pas dans la dentelle.

Quand on l'a vu topless en train de faire du hula-hoop au festival Afro Punk cet été, ça nous a mis la puce à l'oreille (pour rappel elle a quand même 67 ans). Un come-back peut-être ? Notre souhait a été entendu, Grace Jones est de retour et le moins que l'on puisse dire c'est qu’elle est en forme. Dans "I'll Never Write My Memoirs", elle y va franco et dézingue les plus grandes stars actuelles en les accusant de plagiat.

Grace Jones: un retour fracassant - 3

On remet les pendules à l'heure

La séquence body-painting-Keith Haring dans le clip "Rude Boy" de Badgalriri ? Jones l'avait déjà fait il y a belle lurette.

Pas de jalouses, il y en a pour tout le monde. Nicki Minaj et autres Miley Cyrus ? Des chanteuses qui n'ont aucune vision à long terme et qui oublient qu'une fois "que tu es dans la machine tu dois te battre contre le système qui se solidifie autour de toi afin de continuer d'être l'outsider que tu prétends être". Et d'ajouter qu'il y aura toujours une remplaçante qui viendra rapidement - une version plus folle, plus bruyante. Donc sans plans d'avenir "tu n'es qu'une passade, la dernière tendance, l'actualité d'hier". Voilà voilà. C'est dit.

En bon professeur, elle n'oublie pas de citer, en toute modestie, ses élèves: Madonna, Katty Perry, Rihanna, Lady Gaga, Kanye West, FKA Twigs...

Un potentiel livre de chevet qui s'annonce fortement croustillant et épicé. Si les chats ont 7 vies, Grace en a eu suffisamment pour nous tenir en haleine et nous épater comme elle sait si bien le faire, pendant un bon moment.

I'll Never Write My Memoirs, édition Simon & Schuster

Juste pour le plaisir

Audrey Kougoum