Viola Davis, le visage du manque de diversité à la télé

Mis à jour le 20 février 2018 par Juliette Debruxelles
Viola Davis, le visage du manque de diversité à la téléLOS ANGELES, CA - SEPTEMBER 20: Actress Viola Davis, winner of Outstanding Lead Actress in a Drama Series for "How to Get Away with Murder", poses in the press room at the 67th Annual Primetime Emmy Awards at Microsoft Theater on September 20, 2015 in Los Angeles, California. (Photo by Jason Merritt/Getty Images)

Viola Davis, le visage du manque de diversité à la télé - 1

Viola Davis, 50 ans, devient la première femme à la peau noire à remporter le prix de la meilleure actrice dans une série dramatique aux Emmy Awards.

C'est inédit et c'est terrible que ça le soit. Pourquoi ? Parce qu'il aura fallu 67 ans, 67 ans pour qu'une comédienne à la peau noire soit récompensée (pour son rôle dans "How to Get Away with Murder") aux Emmy Awards.
"La seule chose qui sépare les femmes de couleur de n'importe qui d'autre, ce sont les opportunités. (...) On ne peut pas gagner un Emmy pour des rôles qui n'existent tout simplement pas", a-t-elle déclaré.
Ce qui fait flipper, c'est que lorsque Halle Berry (première femme noire à recevoir un Oscar en 2002 pour "À l'ombre de la haine"), Lupita Nyong'o (Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour "12 years a slave") ou Misty Copeland (première danseuse étoile noire-américaine de l'American Ballet Theatre de New York alors que l'institution existe depuis 1937...) s'illustrent, le monde s'enthousiasme et crie à l'avancée, plutôt que de s'étonner qu'on n'en soit que là, en termes de diversité.
Une bonne nouvelle, oui, mais teintée d'un constat : il reste du boulot les gars !