H&M lance un prix d’1 million d’euros pour promouvoir le recyclage

Mis à jour le 16 février 2018 par Elisabeth Clauss
H&M lance un prix d’1 million d’euros pour promouvoir le recyclage

GettyImages-476433062

Le deuxième distributeur de vêtements au monde investit dans l'innovation technologique en matière de recyclage. Une façon de diminuer son propre impact ?

- Entre 2000 et 2010, la consommation globale de textile dans le monde a augmenté de 47%.

- Au Royaume Uni, une femme porte en moyenne un vêtement 4 fois, avant de l’oublier au fond d’un placard ou de s’en débarrasser.

- 30% des vêtements sur lesquelles on craque dans le mass market en général restent dans le sac en plastique ou gardent leur étiquette dans nos placards.

Hennes & Mauritz, aux initiales les plus connues des grandes enseignes de la fast fashion, pose un geste concret pour promouvoir le recyclage. Depuis des années, H&M produit des lignes écologiques, des capsules éthiques, revendique utiliser le coton produit le plus proprement possible. Certaines pièces, étiquetées en conséquences, sont déjà produites à partir de fibres recyclées. Désormais, le temple suédois de la mode immédiatement accessible s'engage pour réduire son propre impact écologique, limiter l'usage de matériaux bruts, et booster sa réputation dans le sens d'un engagement responsable.

Outre la ligne de jeans contenant déjà 20% de coton recyclé qui sera lancée la semaine prochaine (on ne peut pas en utiliser plus, pour des questions de longueur des fibres recyclées), H&M offrira dès l'année prochaine un prix de 1 million d'euros pour la recherche de nouvelles techniques de recyclage des vêtements. Karl-Johan Persson, PDG de la société, a déclaré à Reuters : "Aucune compagnie, de fast-fashion ou non, ne peut plus continuer exactement comme aujourd'hui. Ce prix ouvrira les plus vastes possibilités de d'explorer de nouvelles technologies pour recycler les fibre en conservant la même qualité des produits."

Le recyclage économise évidemment des matières premières, diminue aussi l'utilisation d'eau et de pesticides pour la production du coton.

H&M génère 18,3 milliards d'euros annuels.Un prix d'un million dédié au recyclage, c'est une goutte d'eau (filtrée), mais c'est aussi un engagement, et un message concret. Greenwashing ou conscience profonde qu'un changement est devenu indispensable, H&M pèse de tout son poids international pour soulever une question fondamentale. La question à un million : comment s'impliquer progressivement pour limiter (voire inverser, rêvons) l'impact de notre consommation ?