Le défilé Prada, on en pense quoi ?

Publié le 20 septembre 2013 par Elisabeth Clauss
Le défilé Prada, on en pense quoi ?

pradaC'est LE show dont on aura parlé ce jeudi 19 septembre à Milan. Miuccia Prada a créé une collection pétaradante et féministe, une ligne avec la femme en figure de proue. Qui fait un bien fou.

La créatrice a collaboré avec des graffeurs, pour habiller le printemps en guerillera contre la morosité. Utiliser des dessins bruts, visages expressifs et effrontés, comme pour inventer une hydre urbaine, ça nous évoque une Elsa Schiaparelli qui, déjà dans les années 30, collait des profils sur ses robes. A la façon d'un rappel de pop-art textile, à sa façon, Jean-Charles de Castelbajac avait déjà osé.

Cette fois, Miuccia Prada a imprimé sur une partie de cette collection explosant d'une vigueur irrépressible, le moodboard de la femme 2014. Equipée de chaussettes montantes - quoique glitter - de rugbyman, elle est prête à en découdre. De fil d'or, comme il se doit.

On adhère, on adore, ou on abhorre, mais ce qui est sûr, c'est qu'une collection créée pour un défilé de 10 minutes n'est pas faite pour être portée telle quelle. C'est une lettre d'intention, une série concentrée de propositions, qui seront déclinées, en boutiques, en centaines de pièces désirables et portables. Toujours sceptique ? Poussez la porte d'une boutique Prada. Pour voir. Pour croire.

_ON_0418_450x675_ON_0222_450x675_ON_0091_450x675_ON_0124_450x675_ON_0054_450x675À lire aussi:

Le défilé Max Mara

Streetstyle à la fashion week de Milan