La simplicité travaillée de Max Mara

Publié le 20 septembre 2013 par Elisabeth Clauss
La simplicité travaillée de Max Mara

maxmaraLe printemps Max Mara sera réconfortant, sobre et dépouillé.

Quelques éclats de couleurs vives - fushia, émeraude et bleu profond - venant trancher avec la grande vague de de blanc, ficelle et ciment, qui parera les manteaux légers en cachemire et des robes déshabillés.

Le show commençait à 9h30. Mais on sait (on suppose), qu'on a toujours un peu de marge : aucun défilé ne commence vraiment à l'heure. Les retards des uns se répercutent sur les planning des autres et finalement, tout ça s'articule très bien. Néanmoins, jeudi matin à 9h45, ça joggait dur, en escarpins et en robes de cocktails, en essayant de ne pas trop bouger le cou pour  ne pas essouffler sa coiffure, aux abords du  show Max Mara. Nous en étions, et pas en tête de peloton.

SGP Reference: ShootID=2445888 EventID=83688 Date=19/09/13

Le temps d'identifier la chanteuse anglaise Paloma Faith, au milieu des photographes par son chignon roux magistral attirés, et la première silhouette, sharp, immaculée, straight to the point, chaloupait sur le podium.

006_LUX_9898_450x675

La collection, cohérente, a dévoilé des robes nuisettes duveteuses en cachemire, des cuirs légers - la maison est prévoyante, on a connu une entrée de saison fraîche cette année -, de fins manteaux à capuche en lin enduit. Et dans chaque silhouette, une touche de transparence, des lignes simples servant une épure reposante. Et facile à porter.

079_LUX_9971_450x675

Max Mara ne nous complique pas le dressing : des capes longues et fluide, ornées de larges capuches, se porteront ouvertes, tout comme ces vestes structurées, pensées sans même de boutonnage.

070_LUX_9962_450x675

Un petit fichu sur les cheveux donnait un accent 60' à l'une ou l'autre tenue, impression renforcée par un pantalon 3/4.

Au milieu de tout ce camaïeux de blancs, un bleu éteint, un rose pétant, un vert claquant ont fait leur apparition, sur des jupes crayons étroites qui entravent la marche, mais c'est ainsi qu'elles doivent être. C'est l'allure à petits pas. Et pour celles qui préfèrent les grandes enjambées, il reste l'option du combishort rouge orangé.

186_LUX_0079_450x675

Pour les balades à vélo, on pourra enfin adopter le coupe-vent, négligemment froissé, ou la tunique noire transparente enfilée sur une robette dorée. Terriblement joli.

285_LUX_0178_450x675