Les gynécologues tirent la sonnette d’alarme

Mis à jour le 16 février 2018 par ELLE Belgique
Les gynécologues tirent la sonnette d’alarme

sagesfemmes

Dans une lettre adressée à la ministre de la santé, des gynécologues demandent un recul du champ d'action des sages-femmes.

Les sages-femmes prennent de plus en plus de place et de responsabilités selon les gynécologues signataires de cette lettre, les Drs Masson et Van Wiemersch (représentants de la profession au sein de l'ABSYM (l'Association Belge des syndicats médicaux). Ils dénoncent "la délégation de plus en plus grande des tâches en faveur des sages-femmes et la valorisation excessive de leurs prestations". Et selon eux, il y a un danger, notamment dans l'augmentation des accouchements à domicile supervisé par des sages-femmes, mais également des accouchements "normaux", "ce qui pose de réels problèmes sur le terrain".

La réduction de la durée d'hospitalisation des femmes qui accouchent, fait également peur aux gynécologues, car dans ce contexte la sage-femme est valorisée puisque c'est elle qui fait le suivi post-accouchement.

Pas de soucis pour travailler ensemble, mais personne ne doit prendre la place de l'autre, ajoutent les signataires.

La présidente de l'Union professionnelle des sages-femmes de Belgique, Vanessa Wittvrouw souligne quand à elle que "cette mise en avant de la profession est vraiment justifiée en matière de santé et permet d'avoir un impact essentiel positif pour la santé des futures mères et de leur bébé".