3 bonnes nouvelles pour les jeunes mamans

Mis à jour le 22 juin 2018 par Elisabeth Clauss
3 bonnes nouvelles pour les jeunes mamans

 

Quand les créateurs d’accessoires, les entrepreneurs et l’État pensent aux mères, on prépare la rentrée le sourire aux lèvres.

  • Des mini-crèches sur mesure dans son salon ou chez son patron !

Alan Keepen a imaginé son concept de crèches clés sur porte en 2010. Sa femme avait reçu une offre de mutation, il a dû se débrouiller pour jongler entre ses deux jeunes enfants et ses horaires impossibles de consultant en économie sociale indépendant. Même si les conditions sont moins favorables aujourd’hui, il a décidé de partager son idée avec d’autres jeunes parents débordés. Depuis vingt mois, il travaille pour rendre son modèle compatible avec les normes de l’ONE. « Mon but est d’aider à l’insertion professionnelle des puéricultrices au chômage, de créer un réseau d’accueillantes d’enfants sous statut de salariée et de proposer un statut plus favorable aux femmes qui sont soit indépendantes, soit pas vraiment indépendantes mais pas vraiment salariées non plus, et qui travaillent dix heures par jour, cinq jours sur sept, pour un maximum de 1 300 euros. » Son asbl, Kokcinelo, met en relation les personnes formées à s’occuper de jeunes enfants avec les parents en demande de places d’accueil. Kokcinelo vend aussi aux entreprises des plans de parentalité pour leur personnel. Enfin une façon concrète de favoriser l’égalité des hommes et des femmes au travail.

Infos : www.kokcinelo.be

Le plan baby2b de Kockcinelo

Dans ce pack « parentalité », on trouve :

- Une place d’accueil « sur mesure » et garantie à un prix fixe (lancement : 500 €/mois).

- Un coaching parent/pro (pour être un heureux parent à la maison et un employé heureux au boulot).

- Différents services pour faciliter la vie des parents, des infos, des bons plans et des avantages.

1/

b

  • Le Mommy Bag de Clio Goldbrenner glam’ et bien fichu

La créatrice bruxelloise n’avait pas réalisé l’intérêt de concevoir un sac pensé pour les jeunes mamans avant d’avoir elle-même un enfant. Elle a commencé par en imaginer un pour elle, puis a lancé une collection quand toutes ses copines en ont voulu un… Dans ce sac sexy, vaste et pratique, on trouve un grand matelas à langer déhoussable, des petits espaces de rangement pour les lingettes, les biberons et tout le matériel nécessaire. L’idée en plus : on peut enlever le tout quand l’enfant a grandi et ne conserver que le sac sexy.

595 €, disponible en rose, noir et cuir naturel, en exclusivité sur www.cliogoldbrenner.com

2/

a

  • Une aide à la maternité (en fait, aux dépenses liées au fait d’être débordée)

105 titres-services seront désormais octroyés gratuitement aux travailleuses indépendantes par le biais des caisses d’assurances sociales. Non imposables, ils peuvent être utilisés pour solliciter une aide ménagère. Attention, ils n’entrent pas en compte pour la réduction d’impôts pour prestations payées avec des titres-services (il ne faut pas exagérer…). Mais 105 heures de ménage, rangement et repassage en moins avec un jeune enfant à la maison, c’est une façon de rester… indépendante.