Gucci et Alberta Ferretti à la Fashion week de Milan : on a vu quoi ?

Publié le 19 septembre 2013 par Elisabeth Clauss
Gucci et Alberta Ferretti à la Fashion week de Milan : on a vu quoi ?Gucci PE14
Gucci PE14
Gucci PE14

Mercredi 18 septembre, Milan ouvrait son bal de fashion shows. De toutes les semaines de la mode, sans doute celle où le plaisir de s'habiller pour la circonstance est la plus évidente dans le public aux abords des défilés.

A peine descendues de l'avion, nous avons commencé par Gucci, débarquant dans un joyeux bazar de voitures bloquées par une meute de blogueurs et de fashionistas, prêts à se faire écraser par le tram pour voler un cliché d'Anna Dello Russo en smoking blanc, en compagnie de Tamu McPherson, blogueuse star et photographe.

photo8

Le show lui-même a dévoilé de spectaculaires "filles du bord de mer", sirènes années 70 simplissimes  dans leur mise (les cheveux mouillés, gentiment peignés vers l'arrière, comme avant d'aller au lit), mais vêtues de robes translucides aux magnifiques motifs Art Nouveau. De la couleur, de l'or, de la sexyness, et une légèreté incarnée par les mousselines des kimonos à traînes qui révélaient des soutien-gorges triangles eux-mêmes transparents, conféraient à cette collection de robes lingerie, la langueur d'une sortie de bain.

MARC0342_450x675

L'été prochain chez Gucci, on verra donc des matières en filets qui laissent la peau délivrer son message, des dos nus taillés dans des étoffes glitter, des camaïeux de rose, de mordoré et de rouge.

MARC0317_450x675

Tous voiles dehors, Frida Giannini a insufflé à la démarche d'une ligne féline , une ingénuité suggestive félinienne.

Tandis qu'un second taxi grommelait qu'il sera impossible de se déplacer dans cette ville avec tous "leurs trucs de mode partout" pendant une semaine, nous filions au défilé d'Alberta Ferretti.

Anna Dello Russo était là aussi, mais elle, elle avait eu le temps de se changer, pour enfiler une robe en maille gris perle.

Ici, le show s'ouvrait sur des silhouettes naïves de petits pages grecs, mannequins toutes de blancs vêtues, leurs robes simplement surbrodées de grosses fleurs clinquantes.

YVL_4293_450x675

Une fraîcheur folle se dégageait de cette collection, accentuée par les coiffures des filles : leurs cheveux étaient à peine disciplinés en  nattes floues. Une tendance majeure dans les rues, par ailleurs.

YVL_4885_450x675YVL_4765_450x675

On a vu aussi d'épaisses rayures de couleurs profondes sur des jupes, qui venaient clasher avec le blanc du haut. Par-ci, par-là, une dentelle noire encadrant les broderies appuyait, encore, sur le côté "costume traditionnel" inspiré des pourtours de la Méditerranée. Après les naïades de Gucci, c'était ici un certain folklore réinterprété par des volants flamenco qui annonçait une saison 2014 absolument optimiste, et légère.