Paris Haute Couture : Jean Paul Gaultier, chaud comme la breizh

Publié le 9 juillet 2015 par Elisabeth Clauss
Paris Haute Couture : Jean Paul Gaultier, chaud comme la breizh

IMG_3531

Retour aux sources, Jean-Paul Gaultier a levé l'ancre avec une collection bretonne sans manières et avec marinières, parce que l'excentricité, c'est le cel(tique) de la vie.

La musique : une fanfare de cornemuses ("Bagad Pariz Ti Ar Vretoned", pour être précise) au grand complet.

Le parfum : des crêpes au beurre salé, distribuées aux portes du défilé.

La collection : une déclinaison des thèmes essentiels de Gaultier, qui n'ont pas pris une ride, tout au plus des rayures à la marinière, donc. Ses bigoudènes, sexy non par la nudité mais d'assertivité flamboyantes, marchaient la tête haute (pas le choix, entre coiffes presque traditionnelles et casquettes de loup de mères). Des pièces qui mêlaient codes ancestraux et formidable modernité, rappelaient, c'est si souvent nécessaire, que pour précieuse et culturelle, la mode a pour responsabilité, encore, de s'amuser.

_ULY5098_ULY4930_ULY4672_ULY2928_ULY3313_ULY3117_ULY3670_ULY3636_ULY5179_ULY5352_ULY5609