Le King est mort, vive King Krule

Mis à jour le 14 février 2018 par Béatrice Ercolini
Le King est mort, vive King Krule

kingkrule

Comment un rouquin de 19 ans touche le coeur d’ex punk d’une rédac chef d’âge mûr.

L’urgence des Clash, le rauque des Pogues, le côté déjanté des Lounge Lizzards, parfois, et une touche glamour façon Elvis (l’auteur-compositeur-interprète cite aussi Gene Vincent). Ces références ne vous disent sans doute rien. Normal: elles remontent toutes, au minimum, aux années 80, voire 50, et c’est ce qui m’étonne. King Krule, alias Archy Marshall, c’est un rouquin de 19 ans, pas bien épais. Son album, Six Feet Beneath The Moon, me bouleverse. Parce que l’ennui et la darkwave qui collent aux murs des banlieues anglaises sont manifestement timeless. Ecoutez Border Line, et regardez le clip de Easy Easy. Ne le recommandez peut-être pas à vos ados. Mais il y a des chances qu’ils l’aient déjà repéré…

 

King Krule sera en concert le 12 octobre au Botanique, pour réservez vos places, c'est ici.