Crème solaire : les DO et les DON’T

Publié le 12 juin 2015 par ELLE Belgique
Crème solaire : les DO et les DON’T

Woman applying suntan lotion
Tout le monde sait que le soleil n'est pas qu'un ami pour notre peau et qu’il faut s’en méfier. Pour pouvoir en profiter un maximum sans danger, voici les choses à faire et à ne pas faire avec votre crème solaire.

  • LES DO 

Bien évaluer son indice de protection solaire

La première chose à faire est d’évaluer quel indice de protection solaire est fait pour votre peau, en fonction de votre phototype.
- Vous avez la peau très claire, les cheveux blonds ou roux et des taches de rousseurs qui apparaissent : évitez l’exposition entre midi et 16 heures et ne lésinez pas sur l’indice 50.
- Vous avez la peau claire, les cheveux blonds ou châtains et vous avez l’habitude de bronzer progressivement : optez pour une crème à indice 30 à 50 en fonction de l’intensité du soleil.
- Vous avez la peau mate ou foncée, les cheveux bruns et vous bronzez facilement : cela ne vous empêche pas de vous protéger avec une crème à indice 20 ou 30.
- Vous avez la peau noire : même si vous n’avez jamais de coup de soleil, vous n’êtes pas épargné contre le cancer de la peau. Protégez-vous avec un indice 10 lorsque le soleil tape.

Utiliser une crème qui protège des UVA

Si les UVB sont la principale cause des coups de soleil, les UVA sont tout aussi néfastes et accélèrent le vieillissement de la peau. Soyez donc attentifs aux étiquettes ou choisissez une crème « nouvelle génération » qui offre une protection contre les rayons infrarouges, en plus des ultraviolets.

Renouveler l'application régulièrement

Se badigeonner de crème solaire avant d’aller à la plage c’est bien, mais en remettre, c’est mieux. Au moins une fois toutes les 2 heures pour les carnations très claires, toutes les 3 à 4 heures pour les peaux foncées et après chaque baignade. Méfiance aussi avec les crèmes solaires waterproof. Même si elles offrent un résultat plus efficace dans l’eau, il faut tout de même renouveler l’opération pour une protection optimale.

Changer de crème d’une année sur l’autre

Certains diront que c’est un argument commercial mais détrompez-vous, la durée de vie moyenne des actifs qui composent une crème solaire est bel et bien de un an. Ceux-ci réagissent très mal à la chaleur et on imagine bien que votre tube de l’année passée n’aura pas été stocké au frais et vous aura accompagné au soleil toute la saison. S’il n’y a pas de date limite inscrite sur l’emballage, pas d’excuse, on l’écrit soi-même.

1/

Woman applying suntan lotion

  • LES DON’T 

Attendre la sensation de chaleur

Définitivement l’erreur ultime à ne pas commettre. Le temps que votre peau chauffe, les rayons sont déjà rentrés en contact avec votre épiderme. Pour éviter cela, appliquer votre protection avant d’enfiler votre maillot ou vos vêtements et de vous exposer. Quitte à en mettre une nouvelle couche un peu plus tard.

Mettre de la crème uniquement à la plage

Le soleil est le même en ville qu’à la plage alors pensez à vous protéger dès que vous êtes en extérieur, même si ce n’est que pour prendre un verre en terrasse. Si votre soin de jour ou votre BB crème intègre une protection UV, vérifiez tout de même qu’elle soit suffisante.

Ne pas protéger certaines zones

Les mains, les pieds, les oreilles, le contour des yeux, les lèvres, le cuir chevelu… Autant de zones sensibles qui sont souvent négligées lors de l’application de la crème solaire. Pensez aussi aux « contours » de vos vêtements ou maillots de bain, il n’y a rien de pire que les coups de soleil ciblés à ces endroits. Et bien évidemment, appliquez votre crème de manière uniforme pour éviter les traces de bronzage disgracieuses.

Oublier ses tatouages

Le soleil est le pire ennemi des tatouages ! Il accélère le vieillissement de l’épiderme et décolore l’encre à la surface de la peau. Et si l’on conseille de ne pas exposer du tout à la sortie du salon, ce n’est pas par hasard. Optez donc pour une protection haute (indice 50 et plus) ou pour une crème spécifique pour les tatouages.

Si vous n’avez pas encore acheté votre crème solaire, découvrez nos 20 chouchous de l'été >>> ici.

Marine Sanclemente