Ma mère, c’est Caitlyn Jenner

Mis à jour le 20 novembre 2018 par Juliette Debruxelles
Ma mère, c’est Caitlyn Jenner

 

rs_560x415-150601094919-1024-4bruce-jenner-caitlyn-vanity-fair_copy

Chère Caitllyn,
C’est couillu t’sais ce que tu as fait. Je veux dire : écrire ton nouveau prénom avec un “C” et pas un “K” comme toutes les kruches de ta tribu, fallait oser.
Tu prenais tes distances avec ce qu’on croyait connaître de toi après avoir ingurgité des saisons entières de “L’incroyable famille...”. On avait bien compris. Mais de là à mettre un gros fuck au blason familial...
T’es une bombe, meuf. Heureusement que Jessica Lange est encore des nôtres, sinon elle se retournerait dans sa tombe. Il y a du Cindy Crawford en toi.
Et le seul flot de haine que tu devrais te prendre (oui, tu sais bien que tu vas t’en prendre), c’est celui provoqué par la jalousie des femmes de ta génération.
65 ans et un corps devant lequel doit baver Madonna. Une tonicité de la cuisse à laquelle quasi aucune gonzesse, ménopausée ou pas, n’oserait rêver.
Ton statement, c’est le truc le plus burné de l’année.
Et non, il n’y a pas de raison que ça se joue dans le privé.
Le genre, c’est pas une question d’intimité. C’est une question de société.
Bien joué !
Caitlyn, aujourd’hui, ma mère, c’est plus Fabiola (souviens-toi), c’est toi !