PFW : Véronique Branquinho, les manteaux

Publié le 9 mars 2015 par Elisabeth Clauss
PFW : Véronique Branquinho, les manteaux

Lundi à Paris, dans un hôtel particulier désaffecté, Véronique Branquinho présentait une collection aux manteaux envoûtant, d'une sexytude pas affectée.

Ils étaient longs, parfois près du corps avec une coupe victorienne, ils défilaient sur l'Adagio d'Albinoni, ou bien se déclinaient en capes. De laine, de cuir, ils étaient ils étaient magnifiques, avec ou sans grande capuche de moine, et c'est ceux-là qu'on veut pour l'hiver prochain.

Véronique Branquinho (3)Véronique Branquinho (4)Véronique Branquinho (2)

Déambulant au milieu des salons décatis, les mannequins affranchies avançaient en vainqueurs (notons au passage l'absence de féminin du terme), vêtues de smokings de velours sur brassière de dentelle, de pantalons de cuir seventies un peu flare mais pas excessivement, de remarquables jupes de cuir plissé soleil.

Véronique Branquinho (5)Véronique Branquinho (6)Véronique Branquinho (7)

Le tweed, rose thé ou coquelicot, sorti de son contexte embourgeoisé, se prêtait à des jupes à empiècements, à des silhouettes séduisantes et juste ce qu'il faut autoritaires.

Véronique Branquinho (9)Véronique Branquinho (10)Véronique Branquinho (11)

 

 

Photos : Nicolas Danhier