PFW : Kenzo, l’art du costard street art

Publié le 8 mars 2015 par Elisabeth Clauss
PFW : Kenzo, l’art du costard street art

Kenzo (8)

Dimanche à Paris, le duo Humberto Leon et Carol Lim ont présenté une collection chic et sophistiquée, aux influences street affirmées.

Il était tôt, 10 heures. Aux portes de la Villette, Kenzo a réveillé l'assemblée, d'emblée.

Avec la créativité de la société de production de défilés Villa Eugénie, ce show Kenzo s'est transfiguré en expérience post-disco. Les mannequins allaient-elles déambuler dans le décor ? Que nenni. Le décor s'est mu au milieu des filles.

Le mur du fond s'est avancé, divisé en panneaux argentés, sortes de boules à facettes carrées - il faut déjà y aller - avant de suivre les modèles à travers la salle. La musique ? Live. Les vêtements ? Soyeux, satinés. Des costumes d'hommes, barrés de lignes comme s'il étaient des joggings.

Kenzo (3)

Des ponchos comme des capes, des jupes comme des traînes flottantes, des sacs jaunes pétants comme des mallettes de docteurs. Humberto Leon et Carol Lim, aux petits soins.

Kenzo (4)Kenzo (1)

Sans doute la plus belle collection de la marque parisiano-japonaise, depuis quelques saison.

Notre coup de coeur absolu, nous qui n'aimons que le noir ? La grande veste d'aviateur bleu layette à col de mouton : "dessine-moi un Kenzo".

Kenzo (6)Kenzo (7)Kenzo (5)