PFW : Maison Margiela, retour à la nouvelle ère

Publié le 8 mars 2015 par Elisabeth Clauss
PFW : Maison Margiela, retour à la nouvelle ère

22-maison-margiela

Vendredi à Paris, tout le monde voulait voir. Toucher et constater, ce que John Galliano allait faire de Maison Margiela en prêt-à-porter, après le succès de la ligne Artisanale (Couture) présentée à Londres en janvier.

Les places étaient chères - particulièrement difficile d'accéder au défilé - et les aficiandos de la Maison blanche au taquet.

02-maison-margiela

Galliano a présenté une collection parfaitement hybridée de son univers fantastique et excessif, avec les essentiels de Margiela : déconstruction-réinvention du vêtement, mariages interpellant de matières différentes et de pièces de vestiaires masculin et féminin, sexyness sous jacente.

05-maison-margiela

Les mannequins ? L'attitude désarticulée, certains maquillages et perruques étudiées pour compliquer l'accès au visage. Comme avant, mais autrement.

07-maison-margiela

Si certains observateurs ont qualifié ce premier opus de Maison John Margiela de "bizarre", d'autres se sont trouvés soulagés que l'esprit premier du studio ait été respecté : Margiela, c'était la fusion des genres, la rébellion contre les standards attendus, donner une nouvelle perspective sur l'objet par son recyclage en art pratique. Le résultat ouvre la discussion ? Comme à la maison.

28-maison-margiela