PFW : VETEMENTS, en long, en large et de travers

Mis à jour le 24 janvier 2018 par Elisabeth Clauss
PFW : VETEMENTS, en long, en large et de travers

Vetement (2)

Jeudi à Paris dans les bas fonds étriqués d'une boîte de nuit, le collectif dissident de la mode présentait une collection over méga size. Géante.

Ils sont issus de partout dans le monde, menés par Demna Gvasalia, 33 ans, diplômé de l'Académie d'Anvers et ancien de chez Margiela. Ensemble, ils reviennent aux sources de la mode mais n'entendent pas faire "de la tendance".

Vetement (10)

Demna et ses sept comparses originaires de Belgique, d'Allemagne, de France, du Brésil et d'Italie, repensent l'approche de ce qu'ils appellent « le produit », sans prétention ronflante de "réinventer la mode". « On réfléchit au détournement des pièces, on ne crée pas, on recrée. »

Vetement (4)

Sur des amis branchés qui avaient tous "des gueules" mais qui n'étaient pas mannequins, ils ont présenté une série de VETEMENTS (sans accent) à porter immédiatement, qui parlent d'eux-mêmes, sans philosophie rajoutée. Leur point de mire : "travailler autour de l'idée de déconstruction / réinvention du vêtement. Faire des choses portables ». Et un peu plus que ça...

Vetement (13)

Parce que ce soir-là, devant Kanye West, sa Kim, Loïc Prigent et un parterre de gens à qui on ne la fait pas, et introduite par la voix off de Gabrielle Chanel conspuant le laisser aller de l'époque vers la fin de sa vie, ils ont renversé l'assistance avec leur collection métissée d'uniformes de police (avec sac brassard  fluo fixé au bras), et de déconstrufashionisme.

Vetement (5)

Doudounes en queue de pie destroy, asymétries et gants Mappa, énormes bombers, énormes vestes de motards, jumpsuits jogging à capuche (super élégant, allez comprendre), et "mannequins" défilant l'air énervé les épaules en avant et le regard fuyant (sûrement intimidés).

Vetement (9)

Tout était excessif : les franges de la veste de cow boy urbain année 80 qui traînaient jusqu'au sol, les manches qui traînaient jusqu'aux genoux, les décolletés dans le dos qui traînaient jusqu'au bas des fesses. Hier soir, VETEMENTS, c'était de l'anAR(T)chie.

Vetement (1)Vetement (3)Vetement (6)Vetement (7)Vetement (8) Vetement (11)Vetement (12)

©Nicolas Danhier.