PFW : A.F. Vandevorst, l’allure

Publié le 6 mars 2015 par Elisabeth Clauss
PFW : A.F. Vandevorst, l’allure

AF Vandevorst (7)

Une maison peut-elle produire une meilleure collection chaque saison ? An Vandevorst et Filip Arickx le font.

Résidence de l'Ambassadeur de Belgique à Paris. Partout, des bâches de plastique transparents sur les sols, les murs et les lustres. Des échafaudages, des techniciens emballés dans des combinaisons de protection blanches et pour tout le monde, des chaussons d'hôpital aux pieds. Blancs. Faisant trembler les plafonds, du rock. Amusé au milieu de toute cette agitation, l'Ambassadeur, habitué aux fashion raouts chez lui : en 2013, Natan Couture défilait dans ses salons et l'automne dernier, de jeunes stylistes belges présentaient leur travail dans son jardin.

AF Vandevorst (12)

Ce n'était ici pas un défilé mais un happening. Les mannequins déambulaient, poursuivies par des caméras, d'un salon à l'autre pour se poser et composer des tableaux vivants.

AF Vandevorst (5)

Une installation intrigante, qui permettait de bien de rendre compte du travail de recherche que représentait cette collection.

AF Vandevorst (4)AF Vandevorst (11)

Une saison AH15-16 toute noire. Robes "marquises" de laine épaisse, jupes longues plissées à l'avant, manteaux peignoirs géants et pulls à boucles épaisses, l'hiver sera réconfortant, séduisant et ludique. Des pièces faciles à mixer avec d'autres trouvailles de son dressing, pointues et faciles à vivre à la fois.

AF Vandevorst (6)AF Vandevorst (9)

De ce décor de chantier, qui succède aux échafaudages de Raf Simons chez Dior haute Couture, on ne peut tirer qu'une seule conclusion : la mode belge est en chantier. "Fashion under construction. "

Axelle Red
Axelle Red
An Vandevorst et Filip Arickx
An Vandevorst et Filip Arickx

©Nicolas Danhier