Qui a peur du niqab à clous?

Mis à jour le 16 février 2018 par Juliette Debruxelles
Qui a peur du niqab à clous?

tumblr_msf6mepNJ21qh2mrao1_1280.png

Un niqab*. En jeans. Clouté. Plutôt bien coupé, remarque. En dessous de ce niqab, une femme dont on ne voit que les yeux, le flanc nu et un bras tatoué.

Et un slogan «I’m not what I appear to be »**.
Esthétiquement, l’image est irréprochable. Et c’est tout ce que l’on peut attendre d’une publicité, ou plutôt d'un projet artistique tel que présenté sur le Tumblr participatif dieselreboot.tumblr.com*** (le premier projet de Nicola Formichetti comme directeur artistique) de la marque Diesel.
Sauf que, sur les réseaux sociaux, l’affaire fait parler.

Certain(e)s religieux(ses) y voient une insulte, un blasphème.
Qu’ils me rassurent : ils ne croient tout de même pas que leur dieu s’est matérialisé dans un morceau de denim?
Ils savent bien, tout de même, que ce n’est pas leur croyance qu’on assassine quand on détourne un carré de tissu?
Sinon combien de punitions divines infligées après tant de crucifix imprimés sur les fesses de Madonna? Après tant de Bouddha sur tee-shirts?
Combien d’enfants pointés par un doigt sacré, vengeur et gras après qu’ils se soient déguisés en fantôme en se couvrant d’un drap ?
Si Dieu est quelque part, confirmez-moi que ce n’est pas là.

A ceux-là viennent s’ajouter certains défenseurs des droits de femmes qui s’opposent à ce que l’on transforme un symbole d’oppression en accessoire de mode.
Et pourquoi devrait-on s’interdire de désacraliser l’objet ? Hein ?
Pourquoi, dans ce cas ci, ne pas le considérer pour ce qu’il est : un bout de chiffon.
C’est de la provocation ? Oui, et ça ne s’accompagne pas toujours de convictions.
Puis viennent certains paranoïaques qui se demandent si ce genre de messages n’est pas un signe de début d’invasion.
Il faut vraiment être con pour imaginer que des gamines biberonnées aux frasques de Miley Cyrus et aux trahisons dans Secret Story pourraient d’un coup, victimes d’un choc esthétique, virer mystiques.
Diesel balance des pubs et créations inoffensives (s’ils avaient voulu balancer un message idéologique béton, sérieux, ils s’y seraient pris autrement). Comme Benetton en son temps.
Et aujourd’hui plus qu’hier, les prises de risques de la réclame font polémique, aux dépends de ceux qui jouent les offusqués : la critique systématique fait parler.
Tout bénef’ pour les marques ciblées !

JDB

*Ce n’est pas une burqa, que ce n’est pas un hijab, parce que c’est un niqab. Ça n’a aucune importance « parce que tout ces machins là, c’est kif-kif et compagnie » me crie-t-on depuis le café du commerce. Si, ça en a. Au point que les détracteurs, les véhéments et autres indignés pourraient apprendre par cœur trois mot de vocabulaire, comme ça, juste pour l’effort.

** Je ne suis pas ce que je parais être.

*** A lire, le manifeste de DieselRebooth : http://dieselreboot.tumblr.com/about