PFW : Anthony Vaccarello, dans les étoiles, et retour

Publié le 3 mars 2015 par Elisabeth Clauss
PFW : Anthony Vaccarello, dans les étoiles, et retour

Montage2

Mardi à Paris, le créateur Belge le plus latin présentait une collection pleine de maturité. Etoiles dans les yeux (d'astres maquillés).

Cohérent avec sa philosophie de l'asymétrie qui remet les idées d'équerre, Anthony Vaccarello a imaginé des panta-shorts (une jambe longue, une courte), des interprétations de ses emblématiques robes à une seule manche, ses jupes coupées de biais et robes fendues jusqu'à l'aine, pour réinventer un nouvel équilibre de la stature. Et dédoubler l'intérêt porté à la silhouette, objet de désir à peine vêtu de plissés savants, dévoilé par des jeux de découpes paradoxalement aussi élégants qu'exhibi, et pour le bruit des éperons qu'on s'est pris au coeur, des studs, des oeillets, et des franges métalliques.

_DSC0431_DSC0447_DSC0518_DSC0504

Au premier rang pour l'applaudir, sa patronne chez Versus Versace, Donatella (aussi menue que charmante et ouverte à la photo, malgré l'avis de son service de sécurité), Caroline de Maigret, les Twins, et les tops les plus demandées, sur le catwalk de la Maison de la Radio, comme dans la salle.

Donatella Versace et les Twins
Donatella Versace et les Twins

La fashion week parisienne avait enfin commencé, lancée par une armée de shérifs chéries.

_DSC0530_DSC0523

Photos : Nicolas Danhier - www.nicolasdanhier.com