La haute Couture à Paris, c’était Jardiland

Publié le 30 janvier 2015 par Elisabeth Clauss
La haute Couture à Paris, c’était Jardiland@Nicolas Danhier
@Nicolas Danhier
@Nicolas Danhier

Florilège fleuri des défilés floraux.

Sans vouloir déflorer la tendance florissante en matière de Haute Couture, on va quand même vous faire une fleur et vous donner quelques pist(il)es pour le printemps :

La fleur suggérée. Comme chez Giorgio Armani Privé, on peut opter pour l'ombre pudique sur un top transparent :

@Nicolas Danhier
@Nicolas Danhier

La fleur en origasmie (néologisme assumé, tellement c'était joli). Comme chez Chanel, avec des bouquets de tissus précieux appliqués pour jouer avec les volumes :

Chanel

La fleur psychédélique. Comme chez Dior, version "trikini", portée avec des bottes de vinyle vernies (on parlait d'origasmie...) :

Dior

 

La fleur martiale. Comme chez Jean-Paul Gaultier, décalée sur une interprétation du treillis. La fleur au fusil :

JPG_0626

La fleur chrysalide. Comme chez Elie Saab, pour une minute papillon d'une grâce, nous n'hésitons à l'écrire, surnaturelle :

@Nicolas Danhier
@Nicolas Danhier

Le bouquet final : la fleur over size, over volume, over habit de poupée, over second degré. Viktor & Rolf dans toute  leur floraison :

@Nicolas Danhier
@Nicolas Danhier

Quand on vous dit que la haute couture, c'est avant tout une une pépinière...