On y était: à l’ouverture de Siblingsfactory

Publié le 5 septembre 2013 par Marie Guérin
On y était: à l’ouverture de Siblingsfactory

siblingsfactory-bruxelles

Décidément, Dansaert bouillonne de nouvelles têtes pleines d'idées. Dès vendredi, vous pourrez pousser les portes du concept-store Siblingsfactory et peut-être que l’on s’y croisera autour d'un café.

On vous annonçait ici l'ouverture de la boutique, maintenant, c'est chose faite. Qu'y a-t-on vu?

siblingsfactory4

Quand on passe la porte, on se retrouve dans un espace lumineux et accueillant. Grandes baies vitrées et chape en béton font ressortir la chaleur de la collection et surtout... des meubles.

siblingsfactory6

Parce que ce qui tape l'oeil dans un premier temps, c'est le mobilier. Tout est à vendre. Tout est chiné. Des meubles scandinaves vintage à des prix raisonnables (je suis amoureuse de la vitrine - 299€ !) Il s'agit de trouvailles la marque Irène Irène, des Françaises qui chinent et, si besoin, retapent le mobilier.

siblingsfactory2

 

Un mobilier que l'on peut se payer et authentique, c’est un super point. Passons à la suite.

siblingsfactory3

Le coin librairie. "L'idée c'est que l'endroit soit convivial et qu'on ne vienne pas uniquement pour acheter" explique Marie, qui a créé la boutique avec son associé Aymeric. "Les gens peuvent boire un thé ou un café, manger un cupcake, se poser, bouquiner".

siblingsfactory8

Un lieu qui mélange les genres. "Notre objectif était de réunir l'art contemporain, le design et la mode pour faire découvrir les choses que l'on aime" nous dit Marie. Pour ce qui est de l'art, on peut apprécier les lampes recyclées de Marine Breynaerts mais également les oeuvres originales de Étienne de Fleurieu ou de Julien Desmedt, l'architecte du lieu. Un mélange hétéroclite qui associe les influences diverses et donne au décor un cachet vraiment unique.

Lampes de Marine Breynaerts
Lampes de Marine Breynaerts
siblingsfactory12
Tableaux d'Étienne de Fleurieu. Il s'agit d'impact de balles transformées en notes de musique.

Du côté des fringues, on retrouve des marques françaises, anglaises et scandinaves. "Nous voulions proposer à nos clients des griffes exclusives. On retrouve chez les femmes la marque Cacharel, par exemple, qui ne se vend pas ailleurs ou la marque coréenne Customellow chez les hommes"  précise Marie.

siblingsfactory11

Au niveau des prix, on reste dans les standards du quartier avec un jean ou un pull en cachemire à 120€ jusqu' au manteau à 500€.

siblingsfactory5

Siblingsfactory propose également des bijoux de la créatrice Kim Mee Hye ou de la Norvégienne Yvonne Leon et des sacs.

Sac TL180
Sac TL180
Bijoux Kim Mee Hye
Bijoux Kim Mee Hye

La bonne nouvelle (on garde toujours le meilleur pour la fin), c'est qu'on pourra se rhabiller (soi, son homme et sa maison) les dimanches puisque la boutique sera ouverte le dimanche après-midi de 13h à 19h (en semaine, de 10h à 19h).

Le rendez-vous est donc pris, à dimanche.

Siblingsfactory
31 rue du Vieux Marché aux Grains
1000 Bruxelles