Dior Haute Couture : une maison « en travaux »

Mis à jour le 27 janvier 2015 par Elisabeth Clauss
Dior Haute Couture : une maison « en travaux »

Dior 8

Dior Haute Couture, ça a été un choc (un bon). Faisant siens les codes des années 70, Raf Simons a présenté ce lundi une collection stupéfiante, équilibre de culot, de grâce et de sexyness.

Galerie de miroirs et moquette rose, armatures métalliques disposées en cercle comme un cirque, ou un chantier. On attendait le nouveau show Dior. En échafaudant. On n'a pas été déçus.

Dior

Progressivement depuis son arrivée en 2012, le créateur belge bouleverse, pour le faire évoluer avec succès, le style de l'une des maisons de mode parisiennes suprêmes, lancée par Christian Dior il y a quasi 70 ans.

Dior ne s'endort pas sur ses acquis. Voici qu'en Haute Couture, on voit défiler de gracieuses créatures en catsuits de maille psychédéliques, comme des collants pour le corps.

Dior6Dior2

Des demoiselles en robes de bal à bustiers, volants plissés, et jupes à paniers, harmonisées avec de somptueusissimes, sublimatoires, époustouflantes cuissardes de latex vernies.

Dior3Dior5

Je n'ai plus ni souffle, ni superlatifs. Des bottes comme des bas, à talons de plexi, noires, rouges, oranges, bleues, et, j'en ai les mains qui tremblent sur le clavier : recouvertes de paillettes comme des pierres précieuses.

Instagram de @Paris_inlove
Instagram de @Paris_inlove

D'autres robes, construites de découpes à la façon des trikinis, laisseront cet été apercevoir la peau de ces femmes, adeptes du nouveau Dior. Elles transpireront de sensualité avec une élégance inédite, quand on y ajoute un imper en plastique translucide. Le travail de broderies fleuries mériterait un bouquin à lui tout seul, mais on a l'esprit embrumé par les cuissardes vernies. Qu'on les applaudit, clashant avec le classicisme détourné de toute cette collection osée, interpellante par son humour.

C'était donc ça, les échafaudages : Dior est en reconstruction.

Dior7