Rick Owens ouvre la cage à l’oiseau

Mis à jour le 10 janvier 2018 par Elisabeth Clauss
Rick Owens ouvre la cage à l’oiseau

OWE12

C'est nouveau, ça vient de sortir. C'est le cas de le dire. Lors de la fashion week Homme à Paris, Rick Owens a ré-interprété le vestiaire des garçons avec une grande liberté. Une collection dans la chair de la mode.

Le créateur américain est connu pour ses coups d'éclat pendant les shows, moins pour flasher. (Un "flasher" en anglais, c'est un exhibitionniste". Je dis ça pour que vous pesiez bien la teneur de la colonne qui va suivre, sans mauvais jeu de mot, ni dans "peser", ni dans "colonne".)

OWE_0661

Un défilé tout en silhouettes dark d'une part, sortes de carapaces comme Rick Owens les affectionne, armures médiévales réinterprétées en cuirasses de laine épaisse. Les jambes des hommes, il les montre et il a raison : c'est beau, des guiboles de garçons. C'est droit, c'est musclé même quand tout le reste est paresseux. Alors, il les galbe souvent façon collants de troubadour, et si vous croyez, à ce stade, que je vais faire rimer "guiboles" avec "roubignoles", c'est mal me connaître.

OWE_0253

Intimement apparenté à l'école anversoise, Rick Owens superpose des couches de noir, dessine des tops longs qui font des quasi-jupes, il plie, il invente des volumes, il sort, enfin, la masculinité de ses cadres enkystés. Oui, j'ai pensé "castrateurs". Un pantalon, un pull, une veste, pas d'autres options, pauvres garçons. Mais Owens est là, qui leur offre d'autres moyens d'expression sans, soulignons-le, les féminiser (même s'il n'y a rien à redire à ça, par ailleurs).

Hier soir, son défilé déroulait donc des silhouettes progressistes quoique un brin empruntées à une culture pré-christique et voici que bam ! de la peau. Des torses. Des jupes viriles et ajourées.

OWE_0481

Et au privilège d'un pas cadencé, voici qu'apparaît le loup. On s'en émeut. Pourtant, quand pointe un sein pendant un show de mode féminine, voire un pli de fesse, ce n'est qu'"hommage à la beauté de la nature". Sourions-en, ce n'est pas bien grave, pas de quoi rester planté devant son écran comme un gland. Du moment que l'anecdote n'éclipse pas le culot de la collection, réjouissons-nous de ce qu'en mode masculine, il y en ait encore pour oser. Même si on n'est pas obligé d'adopter la chasuble pour gars sticto sensu, il y a fort à parier qu'hier soir, Rick Owens a fait de nouveaux membres.

OWE_0427