10 films de la rentrée qu’on ne veut pas louper

Mis à jour le 21 février 2018 par Marie Guérin
10 films de la rentrée qu’on ne veut pas louper

Que va-ton aller voir sur les écrans? 

1. Grand Central de Rebecca Zlotowski

grand-central-tahar-rahim-lea-seydoux

Le pitch. Gary (Tahar Rahim), habitué des petits boulots, est finalement engagé dans une centrale nucléaire. Il y découvre une super équipe dont il se rapproche et tombe amoureux de Karole (Léa Seydoux), la femme de Toni.

Pourquoi on veut le voir. Parce que les histoires d'amour compliquées sous fond de radiation nucléaire on adore ça. Parce que Léa est trop belle et que Tahar Rahim est forcément crédible en amoureux transi.

Sorti le 28 août.

1/

2. La vie d'Adèle d'Abdellatif Kechiche

La-vie-dAdèle-Abdellatif-Kechiche

Le pitch. Adèle (Adèle Exarchopoulos) a 15 ans et fait la rencontre d'Emma (Léa Seydoux). Elle doit faire face aux grandes questions de l'adolescence et tombe amoureuse d'Emma. Elle apprend à devenir femme et adulte à travers un monde plein de morales.

Pourquoi on veut le voir. Hormis le fait que ce film ait décroché la Palme d'Or 2013, c'est ce qu'on pressent de la puissance de l'histoire qui nous attire. Un amour féminin sans tabou, des scènes explicites, des questions sans barrière. Il a d'ailleurs été interdit au moins de 17 ans aux USA, réduisant fortement ses chances dans la course aux Oscars. Un des films à ne pas rater cette année, donc.

Sortie le 9 octobre.

2/

3. Ma vie avec Liberace de Steven Soderbergh

Cannes-2013-Ma-Vie-avec-Liberace_article_landscape_pm_v8

 

Le pitch. Le jeune Scott Thorson (Matt Damon) entre dans la loge d'un pianiste célèbre Douglas Eye Liberace (Michael Douglas) et devient son amant. Nous sommes en 1977 et cette relation va durer cinq.

Pourquoi on veut le voir. Parce que ça promet d'être kitsch. Un biopic sur un pianiste célèbre aux États-Unis avec une relation amoureuse secrète qui lie deux hommes très opposés voilà qui nous intrigue. 70's, here we are.

Sortie le 30 octobre.

3/

  C'est la fin de Evan Goldberg & Seth Rogen

20415893

Le pitch. Une histoire d'Apocalypse. Six potes s'amusent dans une villa retranchée sur la colline quand la fin du monde les surprend. Ils doivent se débrouiller et leur amitié sera mise à rude épreuve.

Pourquoi on veut le voir. Même si le fait que James Franco fasse partie du cast est une raison hautement suffisante, on peut ajouter que Rihanna et Emma Watson sont présentes en guests et que cette comédie semble à mourir de rire. Un bon film de potes.

4/

5. Une château en Italie de Valeria Bruni Tedeschi

un-chateau-en-italie

Le pitch. Le film raconte le destin d'une famille de la bourgeoisie italienne. Louise (Valeria) rencontre Nathan (Louis Garrel), un amour commence d'une part, d'autre part, elle raconte les liens avec sa mère (interprétée par sa mère dans la vie) et son frère malade.

Pourquoi on veut le voir. Parce que ce film est très proche de l'autobiographie, parce que Valeria Bruni Tedeschi y livre une part d'elle-même et que l'on aimera jouer à discerner le faux du vrai.

Sortie le 30 octobre.

5/

 6. The Canyons de Paul Schrader

the-canyons-lindsay-lohan

Le pitch. Cinq jeunes à Hollywood qui recherchent la gloire, la richesse. Bref, l'histoire n'est pas longue à raconter.

Pourquoi on veut le voir. Parce que le casting est étonnant: Lindsay Lohan, James Deen (l'acteur porno), Gus Van Sant en psy. Parce que c'est le premier film hollywoodien issu du crowdfunding. Parce qu'il est désigné par les Inrocks comme "l'ovni cinéphilique fascinant de 2013."

6/

7. Eyjafjallajökull d'Alexandre Coffre

maxresdefault

Pitch. Un couple de divorcés (dont Dany Boon) qui se détestent profondément doivent se rendre au mariage de leur fille en Grèce. Le problème, c'est qu'avec l'éruption du volcan islandais, ils vont devoir partir à deux en voiture.

Pourquoi on veut le voir. Bon, c'est vrai qu'en général les films de Dany Boon ne volent pas bien haut et que l'on préfère mille fois ceux dont il est l'auteur à ceux dans lesquels il n'est qu'acteur. Mais tout de même. La curiosité nous pousserait bien devant le grand écran, un soir d'automne pluvieux. Sans doute le film gentil de la rentrée.

Sortie le 2 octobre.

7/

8. L'Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet de Jean-Pierre Jeunet

carte postale spivet-1

 

Le pitch. T.S SPivet est un petit génie qui vit isolé dans un ranch du Montana. À 10 ans, il invente la machine à mouvement perpétuel et reçoit le prix Baird du Musée Smithsonian de Washington qu'il décide d'aller chercher seul, sans rien dire à ses parents. On suit son périple à travers les États-Unis.

Pourquoi on veut le voir. Comme dans Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, l'esthétique de Jean-Pierre Jeunet nous fait plonger dans l'univers de l'enfance avec ses aventures et ses passions. Le film tourné aux États-Unis promet des plans de la nature mémorables et un dépaysement total. Pour changer d'air et de temps.

8/

9. Inside Llewyn Davis d’Ethan et Joel Coen

Inside-Llewyn-Davis

Le pitch. Ce film raconte une semaine dans la vie d'un chanteur folk à Greenwich Village à New York en 1961. Une guitare à la main, il doit lutter pour vivre, de petits boulots en petits boulots, de petites scènes en petites scènes jusqu'à ce qu'il se présente à une audition du géant de la musique, Bud Grossman.

Pourquoi on veut le voir. Parce que Justin Timberlake joue de dedans, bon ok, il n'a pas le rôle principal, mais quand même. Parce que ce film dépeint les années 60 avec une esthétique bleu/grise un peu particulière qui nous intrigue. Et les turpitudes d'un artiste trop mignon, c'est toujours séduisant.

Sortie le 6 novembre.

9/

10. Le loup de Wall Street de Martin Scorsese

Leonardo-DiCaprio-nu-et-defonce-dans-The-Wolf-of-Wall-Street_portrait_w532

 

Le pitch. C'est l'histoire Jordan Belfort, courtier en bourse, qui a passé 20 mois en prison après avoir été mouillé dans une énorme arnaque à Wall Street et qui a dévoilé la corruption qui régnait dans le milieu.

Pourquoi on veut le voir. Pour le casting d'enfer: Léonardo Di Caprio, Matthew McConaughey, Jean Dujardin. Que du sexy, du beau, du lourd. Et l'histoire promet d'être palpitante. S'il est question de scandale boursier, il prend des proportions démesurées quand le FBI y est mêlé et que des millions de dollars sont dépensés.