Orange is the new claque

Mis à jour le 20 février 2018 par Juliette Debruxelles
Orange is the new claque

3

L’ONU a proclamé, il y a deux ans, une « Journée orange » tous les 25* du mois.
Sauf qu’on avoue : ne s’y tient pas… Ce 25 novembre, à l'occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence 
à l’égard des femmes, on n’y coupera pas, même et surtout à la rédaction de ELLE Belgique.
On mise sur le total look citrouille ou sur des détails si on n’ose pas, mais on y va ! Une manière de montrer notre solidarité, notre colère, notre volonté de voir les choses évoluer, changer. Des prises de position qu'on défend toute l'année, évidemment, mais qu'on a l'occasion d'afficher de manière claire, affirmée, organisée.
Parce qu’au moins une femme sur trois est victime de coups, d’abus, de viol ou d’autres formes de maltraitance au cours de sa vie, partout dans le monde.
Parce que la moitié des meurtres commis sur des femmes sont imputables à leur (ex-) partenaire.
Parce que la violence et le viol représentent pour les femmes entre 15 et 44 ans un risque plus grand que le cancer, les accidents de voiture, la guerre ou la malaria **.
Afficher la couleur, c’est aussi affirmer son indignation.
Et dès demain, n'oublions rien, agissons !

* Date choisie en mémoire des trois sœurs Mirabal, militantes dominicaines brutalement assassinées sur les ordres du chef d’État, Rafael Trujillo. 

** Source : http://www.oxfamsol.be/fr/-Violence-faite-aux-femmes-.html