La taxe rose c’est quoi?

Mis à jour le 16 février 2018 par ELLE Belgique
La taxe rose c’est quoi?

taxe roseLa taxe rose ou « woman tax » repose sur un constat inquiétant: les produits de consommation quotidienne destinés aux femmes sont systématiquement plus chers.

Le rose, une couleur de luxe?

Imaginez: deux rasoirs jetables standards, de la même marque et de la même gamme. L’un est bleu, destiné aux hommes et l’autre est rose, pour les femmes. Unique différence: la couleur. Ah non en fait, le prix aussi. Oui, le rose est plus cher. Cette discrimination tarifaire s’explique par le marketing sexiste ou marketing "genré". C’est sûr, il y a encore des progrès à faire pour réduire l’inégalité homme-femme.

En France, aux Etats-Unis et en Belgique: même débat, même combat

Il y a deux ans, le magazine américain Forbes avait déjà pointé cette « woman tax » du doigt en s'appuyant sur une étude de l'Université centrale de Floride. Les femmes dépenseraient presque 1400 dollars par an (environ 1100 euros), de plus que les hommes, à cause de cette taxe invisible. En France, c’est le collectif féministe Georgette Sand qui a relancé le débat il y a quelques jours. A l’origine, leur Tumblr qui met en exergue les différences de prix entre les produits « pour hommes » et ceux « pour femmes ». Et en Belgique? Isabelle Simonis, ministre de l’Egalité des chances et des Droits des femmes compte déposer prochainement une note d’orientation au gouvernement. Le but: prendre des mesures concrètes et changer les mentalités dans le monde économique.

En attendant, les petites princesses n'ont pas fini de dire "F**k" au sexisme...

Laurence Donis