Mélanie Laurent : la haine

Mis à jour le 20 février 2018 par Juliette Debruxelles
Mélanie Laurent : la haine

Mélanie_Laurent_2010

Au rayon bashing, l’actrice/chanteuse/réalisatrice française tient le haut de l’étalage.
Depuis des années (en particulier depuis la sortie de son album réalisé par Damien Rice), elle accumule les claques envoyées par la Toile. Prétentieuse, insupportable, capricieuse... Les qualificatifs incendiaires pleuvent sur celle qui, pourtant, n’a jamais déclenché de conflits armés, ni développé Ebola dans sa cave, ni mangé ses parents.
Une fille qui mène une existence à l’abri des tabloïds, et ne se confie aux médias que lorsqu’elle a quelque chose à dire (entendre “à promouvoir”).
Des monceaux de haine et de moqueries qu’illustre parfaitement la dernière vidéo qui s'échange sur les réseaux sociaux : “Mélanie Laurent is curious of everything ».

Le truc gratuit, jamais argumenté, basé sur son seul tort : celui de s’exprimer dans un français teinté d’accent parisien, le menton haut surmonté d’un gros melon.
Les haters s’en donnent à cœur joie. Mais pourquoi ?
Dans un coup de gueule livré coup au journal leberry.fr, pendant le festival de Bourges 2011, elle s’exclamait : « On est jugé de tout. Il y a des journalistes qui font des articles en disant “Est-ce qu'elle n'est pas surestimée ?”, “Est-ce que c'est pas de l'arnaque ?” On peut pas parler d'autre chose ? Il n'y a pas d'autres choses plus intéressantes ? (…)Internet, c'est une ouverture sur la haine (…) J'aime/ J'aime pas... Mais tu es qui pour venir déferler toute ta haine ? Qu'est ce que tu fais dans la vie ?»
Courage, Mélanie…

 

Son prochain film en tant que réalisatrice, « Respire », sera en salles chez nous dès le 12/11.