BFD: pourquoi est-ce important pour les créateurs ?

Mis à jour le 12 février 2018 par Marie Guérin
BFD: pourquoi est-ce important pour les créateurs ?

dorianecover

Les Bruss'ELLE Fashion Days débutent ce vendredi 17 octobre, l'occasion de découvrir la création belge. Pourquoi est-ce important ?

Valéria
Valéria

Un projet national

"Pour les marques belges, c’est très utile d’avoir un projet national qui montre qu’on est fiers d’avoir nos propres marques" explique Valéria Siniouchkina, créatrice de la marque Omsk. "En Belgique, il n'y a pas de fashion week, pas de défilé... C'est important de montrer nos vêtements portés. Surtout dans le pays dans lequel on les a créés, car nous avons beaucoup de clients aussi bien Wallons que Flamands." Cet événement centralise également les différentes forces de la mode belge. "Depuis l’an dernier, le projet a pris plus d'ampleur. Tous les sièges de la mode s’accordent, le MAD (Centre de la Mode et du Design - ndlr), le ELLE et c’est intéressant. Maintenant, il y a un mois de la mode, c’est un enchainement d’événements, une unité" précise Alexandra Sebbag, créatrice de la marque Arma Cutis.

Arma Cutis
Arma Cutis

Une visibilité

Pour Alexandra Sebbag, il s'agit avant tout d'augmenter la visibilité: "l'événement permet d'atteindre aussi bien le public, que la clientèle ou la presse. Ce qui permet d'augmenter la portée de la marque." Si la visibilité est importante, le chiffre des ventes n'augmente pas forcément pour autant, Valéria Siniouchkina: "je ne pense pas que l'événement ait un impact direct sur nos ventes. D'ailleurs, je trouve que les enseignes belges sont à la traine quand il s’agit d’acheter de nouvelles marques. On exporte, on voit les comportements des magasins qui expérimentent à l’étranger. En Belgique, il y a quelque chose de positif qui se passe au niveau de notre clientèle: on a doublé nos stocks en magasin. Avec cet événement, il s’agit d’éduquer, de donner de la visibilité pour que les gens fassent marcher leur imagination. Peut-être qu’ils viendront acheter dans quelques saisons. Le client belge est frileux et prudent."

Doriane Van Overeem
Doriane Van Overeem

Une exclusivité

Les créateurs feront découvrir en avant-première les vêtements  de leur collection printemps/été 2015, un sacré avantage pour Doriane Van Overeem: "j’attends de ce défilé qu'il fasse découvrir mes vêtements. C'est le premier défilé de la marque et c’est beaucoup plus existant, plus concret.  L’exclusivité qui crée de l’excitation autour des pièces, c'est super. Défiler, c'est beaucoup plus impressionnant que d'exposer, car c’est une représentation unique, un événement qui ne va pas se reproduire deux fois."

Pour découvrir leurs créations, rendez-vous aux Bruss'ELLE Fashion Days, du 17 au 19 octobre.