Fashion Week Diary : Paris mercredi 24 septembre

Publié le 25 septembre 2014 par Elisabeth Clauss
Fashion Week Diary : Paris mercredi 24 septembreCédric Charlier, Yang Li, Vionnet, Sonia by Sonia Rykiel, Christophe Lemaire et Dries Van Noten
Cédric Charlier, Yang Li, Vionnet, Sonia by Sonia Rykiel, Christophe Lemaire et Dries Van Noten
Cédric Charlier, Yang Li, Vionnet, Sonia by Sonia Rykiel, Christophe Lemaire et Dries Van Noten

Christophe Lemaire, parfait. Yang Li, rock'mantique. Sonia By Sonia Rykiel, sport du soir. Vionnet, la néo-tiquité. Et puis, les Belges, Cédric Charlier et Dries Van Noten, épris de liberté.

1 - Le défilé le plus "bourgeois-nonchalent" : Christophe Lemaire

Le défilé ouvrait la journée dans la grande bibliothèque de Paris. Un lieu de livres, ça commençait bien. Les silhouettes monochromes ont fait leur entrée, blanc, marine. Simples, structurées par couches, parfois de plis plats.

_DSC0035

Il y aura l'été prochain des ampleurs cintrées et des jupes très longue, des surmanteaux légers comme des tabliers.

_DSC0136_DSC0120

Des chemises "d'hommes" proprement glissées dans des pantalons 7/8èmes de matelots, et des sacs à dos fondus dans la tenue comme des images d'Epinale. Tout était beau, on ne va pas en faire un roman.

_DSC0159_DSC0162_DSC0164_DSC0166

2 - Le défilé le plus rock'mantique : Yang Li

Des coupes classiques impeccables, avec des pans de mousseline "maladroitement" cousus en travers : le statement du jour, c'est le "pas fini", dans tout Paris (il y en avait déjà à Milan, chez Prada notamment).

_DSC0537

Superpositions, fluidité, transparence et rigueur : le refus par le jeune créateur du tailleur-pantalon trop vu, mais le choix de lui rendre hommage. Yang Li proposait des robes manteaux en cuir, des robes perfecto, des jupes en voile de tartan. Un peu comme si Eddy Slimane avait étudié à l'Académie d'Anvers.

_DSC0518_DSC0503_DSC0502_DSC0528

3 - Le mini-défilé le plus teenager-like : Sonia by Sonia Rykiel

Une collection déclinée de l'univers du sport, version chic : robe-maillots de baskets en sequins noirs, veste teddy de satin longue, l'été de la ligne "petite soeur" de Sonia Rykiel sera ludique, avec un côté "soir à l'opéra".

_DSC0607_DSC0588_DSC0595_DSC0603

4 - Le défilé le plus antique mais super moderne : Vionnet

Ambiance douce et contemplative pour un défilé raffiné. Féminité assumée sans tentation androgyne, et sous tant de volupté, des guerrières sanglées comme dans un film de Cronenberg.

_DSC0153_DSC0156

Vionnet a décliné les emblèmes de la femme vestale et de la chasseresse réunies, robes sculpturales blanches et or, sur baskets-spartiates.

_DSC0192

De la transparence et des drapages pour suggérer sans trop en dévoiler. Une collection complète dans ses longueurs nuancées, ses intentions de pudeur élégante et de sexytude, bien entendu provoquée. Tu quoque, Vionnet*.

_DSC0180_DSC0260_DSC0131_DSC0138

*Toi aussi, pour ceux qui auraient séché latin.

5 - Les Belges, Cédric Charlier et Dries Van Noten, l'élégance dans chaque geste et au premier rang, Kanye West, c'est ici.

 

Cédric Charlier et Dries Van Noten
Cédric Charlier et Dries Van Noten

 

Kanye West, Kim Kardasha et leur fillette au défilé Balenciaga. @kimkardashianstyles
Kanye West, Kim Kardasha et leur fillette au défilé Balenciaga. Instagram @kimkardashianstyles

Photos © Nicolas Danhier