Fashion Week Diary : Paris mardi 23 septembre

Mis à jour le 24 septembre 2014 par Elisabeth Clauss
Fashion Week Diary : Paris mardi 23 septembreLéa Peckre, Anthony Vaccarello et Jacquemus
Léa Peckre, Anthony Vaccarello et Jacquemus
Léa Peckre, Anthony Vaccarello et Jacquemus

La fashion week parisienne s'est ouverte mardi sous un temps printanier raccord avec les collections, avec les Belges et ex de La Cambre Anthony Vaccarello et Léa Peckre, puis un petit tour à la plage de Jacquemus.

1 - Le défilé le plus amazones-friendly : Anthony Vaccarello

Sur le quai d'Austerlitz et sous la Cité de la Mode et du Design, le créateur belge le plus latin dans sa sensualité présentait sa collection PE15, dans la droite ligne de son ADN : beaucoup de cuir, des jupes coupées en diagonale cuisse nue, des cols bénitiers plongeants jusqu'au nombril.

_DSC0284

Anthony Vaccarello

Comme à l'accoutumée, ses muses et premières supportrices Lou Doillon et Laetitia Crahay, avec Elodie Bouchez n'auraient loupé le show pour rien au monde. Les hallucinants danseurs Twins non-plus.

Anthony Vaccarello et Lou Doillon
Anthony Vaccarello et Lou Doillon
Anthony Vaccarello et les Twins
Anthony Vaccarello et les Twins
Anthony Vaccarello et Elodie Bouchez
Anthony Vaccarello et Elodie Bouchez

Fendu et aguichant, le postulat d'Anthony Vaccarello ne s'adresse certes pas à toute le monde, mais ce n'est de toute façon pas son propos. En coton blanc et verni noir, barrée de lettres massives qui morcellent son nom ou annoncent le spring, cette collection plus rock encore affirme l'identité radicale du créateur.

_DSC0326

C'est la mode d'une féminité conquérante, qui signe d'un" A" qui veut dire" Vacca".

_DSC0338-2

2 - Le défilé le plus zen : Léa Peckre

Pour son premier défilé en nom propre - le précédent s'était fait sous l'égide de Lejaby - Léa Peckre a proposé une série de silhouettes asiatisantes par leurs coupes de kimonos ou de pantalons d'aïkido revisités.

_DSC0054_DSC0074

Seyants, souples, confortables. Par des découpes et l'assemblage de sobres pans de tissus, parfois une influence de robe longue à poche militaire, un quasi bleu de travail par-ci, ou une transparence pudique par là soulignée par le contraste d'étoffe opaque en découpe de flamme, la jeune femme a installé son univers sobre et peu bavards.

_DSC0163

Pour un coup d'essai, un coup de maîtresse.

_DSC0157

3 - Le défilé le plus ludique : Jacquemus

Dans un décor de matelas de plage et de parasols, Jacquemus  a présenté ses "chemikinis", des pièces mi-chemises mi-bikinis. Pièces séparées en deux, chasubles tabliers broderies de carottes et de fleurs comme dans un livre d'enfants, le créateur s'est amusé avec une certaine imagerie naïve, jusque dans les tenues déconstruites semblant taillées dans des transat.

_DSC0509-2

_DSC0568

Demain, encore des Belges, avec Cédric Charlier et Dries Van Noten. Et plein d'autres, d'ici et d'ailleurs. Can't wait.

Invits

Photos © Nicolas Danhier