C’est quoi, le test de Bechdel ?

Mis à jour le 16 février 2018 par Juliette Debruxelles
C’est quoi, le test de Bechdel ?

o-BRIDGET-JONES-570

C’est l’outil de mesure sexiste pour le cinéma (mais aussi les romans et toutes les oeuvres scénarisées) qu’on devrait tous utiliser avant de recommander un navet.
Elaboré en 1985 par Alison Bechtel, dessinatrice de BD, son principe est simple.
On regarde un film (une série, on lit un livre...), puis on se pose trois questions :
1) Y a-t-il au moins deux personnages féminins, et connaît-on leur nom ? (« Chérie », « salope » ou « bibiche », ça ne compte pas).
2) Ces deux femmes ont-elles au moins une conversation entre-elles ? (« Vous viderez la poubelle, Maria !», ça ne compte pas non plus).
3) Leur conversation porte-t-elle sur un autre sujet que les hommes ? ( «... que les fringues et que leur jalousie envers les autres femmes », voudrait-on ajouter).
On répond "NON !" au moins une fois ? C'est raté !
L'objectif n'est pas de trancher comme des acharnées, mais de souligner qu'un grand nombre d’œuvres, et en particulier de films, ne passent pas à travers une grille aussi basique.
Selon plusieurs sites d’infos qui se sont livrés à l’exercice, la moitié des films déjà sortis en 2014 auraient échoué, et seuls 53% des 1.615 films testés sortis entre 1990 et 2013 répondraient aux critères.
Sur le site dédié, on y va de sa petite contribution en ajoutant les références qu’on a lues, regardées et évaluées.
Ok, ce n’est pas le meilleur outil qui soit, mais c’est le seul, jusque là…
Tremble, Bridget Jones…