#MousserContreEbola : le Ice Bucket Challenge africain

Mis à jour le 16 février 2018 par ELLE Belgique
#MousserContreEbola : le Ice Bucket Challenge africain
© Capture d'écran youtube
© Edith Brou - Capture d'écran youtube

Face à la menace du virus Ebola, une blogueuse s'est inspirée du "Ice Bucket Challenge" pour lutter contre l'épidémie. Voici le #MousserContreEbola.

Nous vous le disions cette semaine, le #IceBucketChallenge a déjà une nouvelle version: #FeelingNuts. Si le premier encourage la recherche sur la maladie de Charcot, le deuxième fait parler du cancer des testicules. Une blogueuse ivoirienne, Edith Brou, s'est à son tour inspirée du défi pour éviter la propagation du virus Ebola.

Face à la menace du virus, la jeune femme a pris les choses en mains le 20 août dernier. Son credo: pour prévenir l'épidémie, il est essentiel d'avoir une bonne hygiène. Pourquoi ne pas adapter le "Ice Bucket Challenge" et y ajouter un peu de savon ? Dans la version américaine, les nominés qui acceptent le défi versent 10 dollars pour la recherche contre la maladie de Charcot. Le don s'élève à 100 dollars pour ceux qui refusent de se mouiller. Dans la version d'Edith, il n'est pas question d'argent mais plutôt de lotions hydro-alcooliques. La blogueuse ivoirienne sait bien sûr qu'il n’y a pas moyen de vérifier si les personnes distribueront effectivement les lotions hydro-alcooliques. "Pour ma part, je me suis prise en photo avec les personnes à qui j’ai distribué mes lotions, et j’ai posté les clichés en ligne, en espérant que ça incite les autres à faire de même".

Un défi qui fera peut-être changer d'avis Booba: le rappeur avait refusé sa nomination au #IceBucketChallenge...

Des seaux bien remplis

On ne s'envoie pas que des seaux d'eau sur les réseaux sociaux... Désormais, les Indiens se nominent à tour de bras pour distribuer des seaux de riz. Enfin, les Etats-Unis viennent de lancer le dernier défi en date: le "Book Bucket Challenge", qui consiste à distribuer des livres aux bibliothèques ou aux personnes dans le besoin.

À la rédaction, on vous propose de partager vos ELLE avec vos copines 😉

Maude Lebon