Nicolas Ghesquière chez Louis Vuitton, on en pense quoi ?

Mis à jour le 21 janvier 2018 par Didier Vervaeren
Nicolas Ghesquière chez Louis Vuitton, on en pense quoi ?

LV AH14-6

En mars dernier, Nicolas Ghesquière présentait à Paris sa première collection pour Louis Vuitton. Mise en perspective :

Selon moi cette collection AH14-15 était l'une des plus intéressantes de la dernière saison du prêt-à-porter à Paris. C'est sans doute une opinion biaisée, car on en a beaucoup parlé, et que Nicolas Ghesquière est l'une des figures de la mode contemporaine les plus fortes. Le seul fait qu'il ait été nommé à la direction artistique de Louis Vuitton a créé le désir.

Il est arrivé avec des références seventies, et il redéfini une histoire pour Vuitton. Il a dû réfléchir longtemps en amont, a proposé beaucoup de pièces en cuir avec des finitions très innovantes comme lui seul peut expérimenter. Comme chez Balenciaga, chaque vêtement, techniquement et du point de vue de la coupe et du montage, est une petite pièce d'art. Il a insufflé un côté sportswear/sports d'hiver. On dirait que c'est simple, alors que la construction est extrêmement sophistiquée. Bravo pour la transition : arriver après un créateur comme Marc Jacobs en apportant un regard frais, réussir à imprimer sa patte et à renouveler le style sans crée la polémique en reniant le passé, c'était un bel exercice d'équilibriste ! J'aime beaucoup que cette collection ne ressemble à rien d'autre. C'est ce qui fait la force de Nicolas Ghesquière : un regard très personnel et singulier. Le nouveau Louis Vuitton est né ... DV

Pour en savoir plus, "Les débuts de Nicolas Ghesquière chez Louis Vuitton", dans le ELLE Belgique de septembre.

LV AH14-4