Knozen, l’appli pour comparer vos collègues

Mis à jour le 20 février 2018 par ELLE Belgique
Knozen, l’appli pour comparer vos collègues
Le magazine américain Business Insider a essayé Knozer. L'appli n'est pas (encore) dispo en Belgique donc on leur a piqué leur capture d'écran (Crédits image : Business Insider)
(Crédits image : Business Insider)

Knozen, c'est une appli pour comparer vos collègues de bureau. Le but en soi est déjà un peu limite. Mais ça devient carrément pervers quand on vous dit que les données collectées par l'entreprise alimenteront une base de données de personnalité.

S'entendre avec tout le monde au boulot, c'est presque mission impossible. Marc Cenedella a donc inventé une application, appelée Knozen, pour optimiser les relations entre collègues. Knozen propose aux utilisateurs de comparer les personnalités et les opinions, mais ne fait aucune comparaison physique. Sauf qu’en réalité, elle montre surtout ce qu’on pense de vous, sans vous le dire en face.

Knozen-vert
Le magazine américain Business Insider a essayé Knozer. L'appli n'est pas (encore) dispo en Belgique donc on leur a piqué leur capture d'écran (Crédits image : Business Insider)

Comment ça marche ? L'appli oppose deux collègues de bureau et pose une série de questions, du genre "qui est le plus susceptible de partir plus tôt du bureau pour un rencard ?" ou encore "qui a les meilleures capacités d'analyse ?". Après, on compte les points et on compare les résultats de tout le monde. Dans la joie et la bonne humeur.

L'application n'est pas encore disponible en Belgique (ouf), elle peut s'utiliser depuis le 27 juin aux États-Unis et tourne uniquement sur iOS, pas encore Android.

Le problème, c'est que derrière chaque application recueillant des infos sur la personnalité, il y a en fait une récolte de données des utilisateurs. Dans un but commercial, bien sûr. À terme, le projet de Cenedella est de faire en sorte que Knozen stocke des données sur la personnalité des salariés. De cette façon, les entreprises pourront puiser dedans au cours d’un futur processus de recrutement.

Marc Cenedella estime qu'un employé doit être jugé sur sa capacité à accomplir une tâche, mais aussi sur sa capacité à adhérer à la culture d'une entreprise. Une brillante idée apparemment : Knozen a été financé par plusieurs entreprises de recrutement à hauteur de 2,25 millions de dollars (environ 1,65 million d’euros).

Karolin Brohee.