Les bouquins de l’été choisis par les filles de la rédac

Mis à jour le 20 février 2018 par ELLE Belgique
Les bouquins de l’été choisis par les filles de la rédac

livrescouv

Pas le temps de lire pendant l’année ? On a deux mois pour se refaire une santé littéraire avec les ouvrages qui ont marqué la rédac’ ces derniers mois... 

  • Karoo Steve Tesich 

Un gars, gros, pas très beau, pas trop sympa, alcoolo et hypocondriaque, dont le métier consiste à rewriter les scénarios de films à L.A. pour en faire des blockbusters. Sa rencontre avec une actrice ratée et sa métamorphose en gros nounours sympa.

Pour qui ? Celles qui veulent rire en bronzant, mais pas que, car derrière l’humour, derrière le cynisme, se cachent une vraie tragédie et une critique assassine du monde
du cinéma.

Pour où ? Pour buller sur la plage à L.A., à Cannes ou à Saint-Trop’, là où le cinéma laisse son empreinte tout l’été.

4

1/

  • L’Arabe du futur: une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984) Riad Sattouf

Une mère fan de Brassens, un père dingue de Khadafi : la vie du petit Riad Sattouf (devenu grand, dessinateur et réalisateur) avait tout pour faire une bonne BD. C’est ce qu’il a fait  : « L’Arabe du futur » raconte l’histoire de sa famille dans la Libye et la Syrie des années 70-80, telle que l’a comprise un petit gars blond comme les blés. L’histoire du monde se mêle aux anecdotes du quotidien. Un régal !

Pour qui ? Celles veulent apprendre de leurs lectures.

Pour où ? Un endroit calme, qui laisse place au temps et à la réflexion.

8

2/

  • Tempête : deux novellas J.M.G. Le Clézio

Deux histoires, deux jeunes filles, deux parcours initiatiques : une gamine de 13 ans, sauvage et solitaire, qui rencontre un vieil écrivain paumé avec qui elle parle de création et de rêves, et une autre, la petite Rachel, dont on suit les errances et les déchirures, du Ghana au Kremlin-Bicêtre où la guerre l’a forcée à se réfugier.

Pour qui ? Celles qui, pendant le farniente, veulent aussi lire du grand, du beau, qui marque et qu’on n’oublie pas.

Pour où ? Pour terminer la journée, au coucher du soleil, les pieds dans l’eau, par une lecture pleine d’enseignements, un peu comme une méditation.

1

3/

  • Les Quatre Grâces Patricia Gaffney

L’histoire drôle et touchante de quatre meilleures amies, Emma, Rudy, Lee et Isabel, qui racontent leur vie, chacune à son tour...

Pour qui ? Les nostalgique de « Sex and the City », qui se reconnaîtront dans une ou dans toutes les protagonistes.

Pour où ? La ville, la plage, la campagne... Partout où est permise une lecture sans prise de tête.

3

4/

  • Blue Gene Joey Goebel

Blue Gene, 27 ans, mène une vie pépère dans le Middle West. Tatoué à l’excès, chaussé de tongs, il gagne sa vie en revendant aux puces ses jouets d’enfance. Il zone au milieu des latinos, des vétérans de guerre et des retraités. Jusqu’à ce que déboule dans sa vie l’héritière d’un magnat du pétrole, douzième fortune des States, qui n’est autre que… sa mère, et qui l’embrigade dans la campagne électorale de son frère.

Pour qui ? Celles qui aiment l’inattendu, les histoires comme on n’en raconte pas souvent, la dérision et l’irrévérence.

Pour où ?  Pour l’attente de trois heures dans un aéroport américain, entre deux avions, car ce livre se dévore à belles dents.

6

5/

  • Danse Noire Nancy Huston

Un livre comme une superproduction. Un voyage du Canada à l’Irlande, d’aujourd’hui au siècle dernier,qui raconte l’histoire de trois générations au destin tragique. Comme souvent chez Huston, il est question de transmission et d’exil.

Pour qui ? Celles qui ne veulent prendre aucun risque.Si ce livre est un best-seller, c’est qu’une fois la première page ouverte, impossible de décrocher.

Pour où ? Une semaine de vacances à la campagne, pendant laquelle on a décidé de faire de longues pauses lecture, car ce livre, intense, réclame d’être lu sans s’interrompre trop souvent.

5

6/

  • Arrive un vagabond Robert Goolrick

Charlie Beale débarque à Brownsburg, dans son vieux pick-up déglingué… et rien ne sera plus comme avant dans cette petite ville bien-pensante de la Virginie de 1948.

Pour qui ? Celles qui veulent de la tragédie, du drame, sur fond de réalité. Goolrick sait de quoi il parle : il est né dans le sud des Ètats-Unis et a grandi pendant la Ségrégation, à une époque où les Noirs entraient au cinéma par une porte séparée et ne pouvaient pas boire aux fontaines publiques.

Pour où ? N’importe où, si on a envie de se rappeler qu’il est capital d’être engagée, parce qu’aujourd’hui encore, dans certains pays, on n’est pas si loin de cette réalité.

7

7/

  • Santa Evita Thomas Eloy Martinez

L’histoire d’Evita Peron, femme de dictateur et la première des shoeistas au monde.

Pour qui ? Celles qui veulent s’offrir un vrai grand morceau d’histoire, mais mené et construit comme un roman policier.

Pour où ? Pour une semaine à Ostende, entre nuages et soleil, parce que dès qu’on pose les yeux sur la première page, on n’arrive plus à décrocher… Pourvu qu’il pleuve !

2